En ce moment
 

Des centaines de clients de Belpower lésés par le fournisseur d'énergie: "Je ne sais pas comment faire pour récupérer cet argent"

Des centaines de clients de Belpower lésés par le fournisseur d'énergie:

Belpower, en liquidation depuis le mois de juin, va faire perdre des centaines d'euros à des centaines de clients. "Dans le courant du mois de juin, j'ai reçu un courrier d'Ores m'informant que la société avec laquelle j'avais un contrat d'électricité n'était plus aux normes. J'étais donc obligée de changer de fournisseur. Mon fournisseur était Belpower", nous a écrit Elodie via le bouton orange Alertez-nous.

"Mon contrat prenant fin, cette société m'a envoyé deux notes de crédit pour un montant s'élevant à 340 euros plus ou moins. Ces deux notes de crédit devaient m'être remboursées, l'une début juillet, l'autre mi-juillet. A l'heure actuelle, aucun remboursement n'a été fait. J'ai envoyé 4 mails, tenté de les joindre par téléphone. Rien, aucune réponse. Je ne sais donc pas comment faire pour récupérer cet argent. Je me dis que je ne dois pas être la seule dans le cas".

Des centaines de plaintes déjà déposées

Test-Achats, la Cwape (Commission wallonne pour l'énergie) et le médiateur fédéral reçoivent des centaines de plaintes d'anciens clients de Belpower, qui a cessé ses activités de fourniture d'électricité, écrivent jeudi L'Echo et De Tijd. Le principal motif de réclamation des anciens clients est relatif à des notes de crédit non remboursées, après un décompte annuel en faveur du client. La même histoire qu'Elodie, donc.

Le médiateur fédéral reçoit actuellement une vingtaine de plaintes par jour, 461 depuis le début de l'année. 28 ex-clients se sont manifestés chez Test-Achats depuis le début du mois et 25 chez Test-Aankoop, l'aile flamande de l'organisme de défense des consommateurs.

Le fournisseur d'électricité basé à Bruxelles, qui comptait un peu plus de 13.000 clients répartis dans les trois Régions du pays, est en liquidation depuis juin. Sa centrale d'appels ne répond plus, il faut s'adresser à lui par e-mail.

Vos commentaires