Des centaines de grands-parents se tournent vers la justice belge pour voir leurs petits-enfants

Des centaines de grands-parents se tournent vers la justice belge pour voir leurs petits-enfants

Tous les jours en Belgique, deux grands-parents vont au tribunal dans l'espoir de reprendre contact avec leurs petits-enfants, écrit Het Laatste Nieuws jeudi.

C'est souvent une séparation, ou le décès d'un des parents, qui empêche les grands-parents de passer du temps avec leur descendance. Les mammys et les papys sans autre solution peuvent alors se tourner vers la justice. "En 2017, 711 dossiers ont été déposé par des grands-parents devant le tribunal de famille. Commence alors un long et douloureux parcours pour eux", commente la députée fédérale Goedele Uyttersprot (N-VA), qui a demandé les chiffres au ministre de la Justice.

La parlementaire entend déposer une proposition de loi afin de régler plus efficacement ces situations. Elle voudrait notamment qu'un médiateur soit rapidement nommé dans de tels cas. Le tribunal ne pourrait refuser un droit de visite que si celui-ci va contre les intérêts de l'enfant, et tout refus devrait être motivé.

Vos commentaires