En ce moment
 
 

Des commerçants ambulants furieux contre les règles imposées sur les marchés manifesteront lundi à Bruxelles

Des commerçants ambulants furieux contre les règles imposées sur les marchés manifesteront lundi à Bruxelles
©Belga
 
CORONAVIRUS

Des marchands ambulants manifesteront lundi dans le nord de Bruxelles à partir de 16h00, au départ du parking C du Heysel, pour exprimer leur colère contre les mesures restrictives imposées aux marchés, ont annoncé plusieurs marchands à l'agence de presse Belga. La police de Bruxelles-Ixelles confirme être au courant et indique que ses services évalueront sur place si les activités générées sont compatibles avec les mesures COVID-19.

Il s'agit d'une initiative qui part de la base et qui n'est pas organisée par les associations du secteur. Elle rassemble cependant des marchands ambulants de Bruxelles, de Wallonie et de Flandre, auxquels s'ajoutent encore quelques forains. Les organisateurs espèrent rassembler entre 300 et 500 personnes. Pour respecter les mesures de distanciation physique, la manifestation prendra la forme d'un cortège de véhicules professionnels sur lesquels différents messages seront affichés. Les manifestants resteront à bord de leurs véhicules. Le cortège se dirigera vers la chaussée de Ninove en passant par l'avenue Houba de Strooper et le boulevard Emile Bockstael. Chacun reprendra ensuite le ring pour rentrer. "Nous sommes en plein air et nous devons normalement avoir des allées de quatre mètres de large pur laisser passer les secours, alors que dans les grands magasins les gens se croisent en intérieur dans des allées de moins de deux mètres", remarque Alain Bielen, porte-parole pour les francophones du groupe. Les règles imposées aux marchands ambulants sont perçues comme injustifiées et les travailleurs du secteur ont l'impression d'être victimes d'un manque de considération, alors même que l'été est leur saison la plus favorable. M. Bielen relève par ailleurs que les marchés sont aussi des intermédiaires de choix pour les circuits courts des producteurs locaux.

 

 

Vos commentaires