Des fauconneaux sont (encore) nés à Bruxelles: ils se sont parfaitement adaptés à la ville (vidéo)

A Bruxelles, des faucons pèlerins sont nés, ce week-end, tout en haut de la cathédrale des Saints Michel et Gudule. Alors que plusieurs d'espèces d'oiseaux sont menacées dans la capitale, les faucons, eux, semblent s'être bien intégrés à la vie bruxelloise, depuis quelques années. Fanny Linon et Nathan Gerlache se sont rendus au stand d’observation pour le RTL info 13H.

Première éclosion ce matin à la cathédrale des Saints Michel et Gudule, la femelle de 17 ans choisit le même nid depuis 13 ans. A cette occasion, le musée d’histoires naturelles installe chaque année un stand permettant de les observer en direct par caméra mais aussi à travers une longue vue.


Bien installé chez nous

En ville, les espèces d’oiseaux diminuent, mais le faucon pèlerin n’est pas concerné. Il s’est bel et bien installé chez nous. "On voit qu’ils se portent très bien, ils ont énormément de nourriture et ils ont trouvé un environnement dans lequel ils se sont parfaitement adaptés donc c’est plutôt une bonne nouvelle pour la ville de voir que ces oiseaux eux se portent très bien par rapport à d’autres espèces qui ont plus de mal pour le moment", explique Audrey Vanderlinden, animatrice scientifique "Faucons pour tous".

L’installation annuelle attire les habitués. "Chaque année, je reviens pour voir l’évolution", confie une Bruxelloise.


De nouvelles espèces

Dès qu’un faucon rentre avec une proie, les deux ornithologues récoltent les plumes. Cela leur permet parfois de découvrir de nouvelles espèces à Bruxelles.

"Aujourd’hui, on a trouvé des plumes d’étourneau et là c’est encore facile de le reconnaître car il a des tâches dorées", précise Bartelijn Buys, ornithologue à l’Institut des sciences naturelles.

Les ornithologues devront encore monter dans la cathédrale afin d’attacher une bague aux nouveau-nés. Les fauconneaux ne prendront pas leur envol avant six semaines.

Vos commentaires