Des milliers d'handicapés privés d'allocations à cause d'un énorme couac: "C'est inacceptable et incroyable"

C'est un énorme couac technique qui secoue l'administration fédérale qui octroie les allocations aux personnes handicapées. Le problème dure depuis deux mois. Il concerne plusieurs milliers de personnes sur les 600.000 dont le handicap est reconnu. Certaines ne reçoivent plus l'aide financière. Les mutualités parlent d'une situation intenable.

Notre journaliste Justine Sow est allée à la rencontre de Jean-Marie. Cet homme fait partie des milliers d'allocataires affectés par les problèmes techniques du service public pour personnes handicapées. Au mois de décembre, il a perdu sa compagne, mais son revenu n'a toujours pas été mis à jour. Résultat, il est privé des 600 euros mensuels qui devraient normalement lui revenir.

"J'ai la chance d'avoir un peu de réserves, donc je puise dedans. Mais ces réserves ne sont pas inépuisables. On va voir, mais j'espère que ça ne prendra pas plus de temps", a confié Jean-Marie Huet, allocataire lésé.

Comme beaucoup d'autres, Jean-Marie s'est tourné vers sa mutuelle dans l'espoir de trouver une solution et surtout des réponses. Les organisations croulent sous les demandes de leurs affiliés. La situation est devenue intenable.

"Aujourd'hui, il y a des personnes handicapées qui vont devoir attendre plus de 8 mois pour avoir une réponse quant à leur dossier et également subir des difficultés financières. Nos service sociaux qui les accompagnent dans l'introduction de leur dossier sont débordés, stressés car ils n'arrivent pas à donner une réponse valable aux personnes", a expliqué Jean Hermesse, président du collège intermutualiste.

Tous ces problèmes viennent d'un souci informatique. Le nouveau logiciel du service public fédéral en charge des personnes handicapées est bancal. Plus possible d'introduire de nouveaux dossiers, ni de mettre les anciens à jour. Les syndicats supplient l'administration fédérale de résoudre le problème.

"C'est inacceptable et incroyable. Cela fait près de 30 ans que je suis fonctionnaire et je n'avais encore jamais vu une situation de ce type-là", a confié Didier Coeurnelle, délégué CGSP au SPF sécurité sociale.

Les travailleurs demandent le rétablissement de l'ancien logiciel. Si rien ne bouge, ils pourraient mener des actions de grève la semaine prochaine. Un épineux dossier pour la toute nouvelle secrétaire d'Etat aux personnes handicapées, Zuhal Demir, qui a préféré ne faire aucun commentaire.

Vos commentaires