En ce moment
 
 

Des vêtements et des bijoux "d'exception" pour le Nouvel An? Leur location est tendance en 2019

C'est une tendance depuis quelques années. On n'investit plus forcément dans une tenue de fête. On loue ses tenues d'apparat mais aussi ses bijoux et ce pour une trentaine d'euros.

Dans la boutique "Etc." à Mons, le choix est vaste avec près d’une trentaine de robes de collection qui ont trouvé leur propriétaire d’un soir pour ce réveillon. Ici les vêtements s’adoptent pour quelques heures.

"L’idée est de pouvoir trouver une belle robe qu’on n’a pas chez soi, qu’on ne peut pas se permettre d’acheter, pour briller le temps d’un soir", explique Cécile Chalet, la créatrice de "Etc."

Sur les présentoirs, on trouve que des robes de collection pouvant atteindre plusieurs centaines d’euros. La location pour quatre jours est de 35 euros nettoyage compris. Et les avantages du système semblent nombreux.

"Je n’aurais pas mis un tel budget pour une robe comme celle-ci. Il y avait aussi 9 chances sur 10 qu’elle allait rester dans la garde-robe et que je ne la remette plus", confie une cliente.

"Le principe de base est d’éviter le gaspillage et consommer la mode autrement puisqu’on sait que la mode est une source de pollution énorme", ajoute Cécile Chalet.

Et si cette idée de location se propageait… aux bijoux. Depuis plusieurs mois, Sophie prépare dans son atelier un système similaire. Le prix de location est de 15% de la valeur globale, assurance comprise. Le projet est dans les starting-blocks.

"C’était surtout une envie de partager, de faire plaisir et aussi de faire vivre le bijou car il n’y a pas d’intérêt à créer des bijoux si c’est pour les laisser dans un placard", estime Sophie Dupont, la créatrice de "Sotiz", situé à Marcinelle (Charleroi).

Moins d’une dizaine de commerces propose actuellement ces locations de robes en Belgique francophone et les clients, eux, semblent de plus en plus séduits par l’idée.  

Vos commentaires