En ce moment
 

En cette période de froid polaire, les chauffagistes sont débordés: "On a deux fois plus de demandes"

Les réparations de chaudières ou de pompes à chaleur deviennent particulièrement urgentes.

Par ce froid, les chauffagistes sont très sollicités car les chaudières tournent à plein régime mais tombent aussi en panne. Et vu les températures négatives, les réparations sont urgentes. 

Dans les bureaux, les téléphones sonnent en continu. Les standardistes gèrent le travail d'une quinzaine de chauffagistes. "On a deux fois plus d'appels sur une journée traditionnelle, deux fois plus de demandes de la part des clients", affirme Bénédicte Goor, employée. 

Le siège de l'entreprise est situé au milieu de la campagne. Le plus souvent, ce sont dans les villes avoisinantes qu'ont lieu les dépannages urgents. "Ici, dans la région, c'est une région plus froide donc les gens entretiennent leur chaudière. Ils ont plus l'habitude de grand froid. Pour le moment, on voit qu'il fait froid un peu partout donc on a énormément de dépannages dans les grandes villes comme Liège ou Verviers", explique Nicolas Grégoire, responsable du service dépannages - entretiens.


"Il fait 15°C donc c'est un peu embêtant"

Les chauffagistes sont également appelés pour des réparations de pompes à chaleur. "Quand elle s'éteint pendant la nuit, il fait 15 à 16°C le matin, donc c'est un peu embêtant", déplore un habitant qui s'est empressé de faire appel à la société de chauffagistes. 

Vu les températures dans chaque maison, la situation est urgente. "On a un peu plus de pression. On n'a pas toujours le temps de manger le midi mais ça ne dure uniquement que pendant la période hivernale", précise Michel Hardy, technicien-chauffagiste. 

En effet, pour les chauffagistes, les journées sont longues. Il faut compter 3 à 4 heures supplémentaires, chaque jour, lors de périodes de grand froid. 

 

Vos commentaires