En ce moment
 

En juin, le prix de l'énergie va grimper en Wallonie: voici les communes où les factures seront les plus salées

Dès le mois prochain la facture énergétique des Wallons va augmenter. C'est la conséquence de l'impôt des sociétés auquel sont désormais soumises les intercommunales. Un coût répercuté sur la facture: en moyenne 32 euros supplémentaires pour l'électricité et 40 euros par an pour les ménages qui se chauffent au gaz.

Pour un ménage wallon qui se chauffe au gaz, l'augmentation moyenne est de 40€ par an, rapporte notre journaliste Julien Modave. Pour l'électricité, il faut compter 32 euros. Mais il s'agit d'une moyenne. Cela dépend donc de la région dans laquelle on vit et de l'intercommunale qui distribue cette énergie.

La plus forte montée de prix est au Brabant wallon, la plus faible, à Liège

Pour l'électricité, par exemple, la plus forte augmentation concernera le Brabant wallon. Certaines communes comme Villers-la-Ville, Chastre, ou Perwez, ce sera +12%, soit près de 90€ par an. L'augmentation la plus faible est située en province de Liège: +0,5%. Mais certaines communes de l'arrondissement de Verviers connaitront une augmentation de 10%. Pour les autres communes, on se situe en +2 et +6%.

"La facture de gaz et d'électricité sert à financer des politiques et devient une feuille d'impôt"

Comment expliquer cette hausse? Par le fait que, désormais, les intercommunales sont soumises à l'impôt des sociétés. Il y aura donc 200 millions en plus dans les caisses de l'Etat mais autant d'argent en moins dans celles des communes qui répercutent le coût. "Il y a avait un engagement du gouvernement fédéral, mais malheureusement, il y a un impôt déguisé, estime Jean-Philippe Ducart, porte-parole de Test-Achats. Depuis des décennies, la facture de gaz et d'électricité sert à financer des politiques et devient une feuille d'impôt".

"Il faudrait que tous les consommateurs paient la même chose"

Un impôt qui ne porte pas son nom et que l'on pourrait chiffrer à 64 millions d'euros pour financer des intercommunales wallonnes. Problème? Tout le monde ne paie pas la même chose. Il faudrait une harmonisation. "Il y a des différences énormes entre les tarifs de distribution, relève Jean-Philippe Ducart. On l'a toujours dénoncé. Il faudrait uniformiser les systèmes, et faire en sorte que les consommateurs dans l'ensemble du pays paient la même chose".

Ces augmentations servent aussi à investir dans l'entretien des réseaux ou encore au développement de l'énergie renouvelables. Mais elles sont surtout les troisièmes en quelques mois.

Vos commentaires