En ce moment
 
 

En pleine crise climatique, 40% des voitures vendues en 2019 étaient des SUV: comment expliquer ce succès?

 
 

L'an dernier, 4 voitures vendues sur 10 étaient des SUV, ce qui est paradoxal alors qu'on prône l'utilisation de véhicules propres. Comment expliquer ce succès?

Il suffit d’un rapide tour d’horizon pour s’apercevoir que le SUV est le roi du Salon de l’auto. Des modèles qui ont de plus en plus de succès et qui se déclinent dans des versions citadines, mais le SUV est-il ou non un gros pollueur ?

"Ce n’est pas parce que c’est un SUV qu’il va émettre plus de CO2 qu’un autre véhicule. Il faut vraiment avoir cette approche plus objective. Les politiques ne l’ont pas toujours mais le client qui s’informe, voit qu’un SUV n’est pas forcément plus polluant qu’un autre véhicule", déclare Karl Schuybroek, le porte-parole de Renault.

Un look plus robuste, rassurant et qui plaît plus particulièrement à un public féminin. L’offre ne fait pas que suivre la demande, elle se plie aussi aux obligations nationales et européennes en termes de pollution.

"Les clients sont à la recherche des carburants alternatifs, qui produisent moins de CO2 et qui sont plus avantageux en termes de fiscalité. Les constructeurs n’ont pas le choix parce que dans un an (2021), ils devront répondre à des normes d’émission très strictes", explique Sophie Luyckx, la porte-parole d’Audi.  

Des conditions d’émission très strictes qui poussent les constructeurs à proposer des modèles hybrides, même en SUV voire électriques. D’après une étude récente, cela concernerait un tiers des immatriculations en 2020. Le SUV pourrait-il être taxé ou banni des villes dans les années à venir ?

"Il n’y a aucun argument rationnel, scientifique ou démontré qui permettrait de dire qu’un type de SUV ou de cabrio devrait être interdit sur base de la carrosserie. Cela n’a aucun sens scientifique et il n’en est pas question du tout actuellement", estime Christophe Dubon de la Febiac (fédération belge de l’automobile et du cycle).

Le SUV a donc encore de beaux jours devant lui, de même que les véhicules diesels devenus de moins en moins polluants grâce aux dernières technologies. Un argument de vente qui pousse aussi bien le particulier que les entreprises à renouveler leur parc automobile et qui explique aussi la bonne santé du secteur.




 

Vos commentaires