En ce moment
 
 

Énergies renouvelables en pleine expansion : la part mondiale de l'électricité verte devrait augmenter de 50 % en 5 ans

Énergies renouvelables en pleine expansion : la part mondiale de l'électricité verte devrait augmenter de 50 % en 5 ans
©RTL INFO

Les capacités mondiales de production d’électricité à partir d’énergies renouvelables vont augmenter de 50 %, dans les 5 années à venir. Les progressions les plus importantes devraient concerner les panneaux solaires et l'éolien en mer. Une évolution que semble suivre la Belgique.

Si 26 % de l' électricité produite dans le monde est d'origine renouvelable, en Belgique ce pourcentage est plus faible : 18,5 %. La quasi inexistence de l'hydroélectricité chez nous est une des principales explications. "On n'a pas de montagnes comme la Suisse, la France ou de grandes rivières comme au Brésil ou en Chine qui permettent de produire des quantités significatives d'électricité verte", explique Damien Ernst, spécialiste des questions énergétiques à l'université de Liège.

L'équivalent de 4 centrales nucléaires en énergie solaire

La Belgique a pourtant investi massivement ces dernières années, notamment dans le solaire. La part des panneaux photovoltaïques installés représente une puissance de 4 gigawatts, l'équivalent de quatre centrales nucléaires. Toutefois, ce chiffre est valable uniquement en été à l'heure de midi et en absence de nuages. Mais il reste de la place sur les toits : d'ici 5 ans cette capacité pourrait théoriquement être multipliée par 5. "Ça va causer des problèmes spécifiques, met en garde Damien Ernst, par exemple, lorsqu'il y aura du soleil, on aura 2 ou 3 fois trop d'électricité qui arrivera sur le réseau électrique et donc il va falloir gérer cet afflux d'électricité et le stocker."

Un potentiel offshore pour l'éolien mais une mer du Nord déjà bien encombrée

Dans les années à venir, l'éolien terrestre ne devrait pas afficher de forte croissance. L'investissement coûte cher, la qualité des vents est médiocre et surtout les habitants n'en veulent plus près de chez eux. L'éolien offshore est plus rentable. La capacité actuelle en mer du Nord est de 2 gigawatts, l'équivalent de 2 centrales nucléaires. Une puissance qui pourrait doubler d'ici 5 ans. Une expansion qui reste toutefois limitée. Il va être difficile de tripler ou de quadrupler la part d'éolien offshore comme l'indique Damien Ernst : "Tout simplement parce que la mer du Nord est trop petite et beaucoup de zones sont réservées pour la pêche, pour y extraire du sable pour y faire passer des bateaux..."

En Belgique comme dans le reste du monde, les énergies renouvelables sont en pleine expansion. Malgré cela pour produire de l'électricité, le recours à des énergies fossiles est lui aussi en croissance et cela ne va pas s'arranger dans les années à venir. Avec la sortie du nucléaire la quantité de CO2 rejetée devrait doubler en 5 ans.

Vos commentaires