En ce moment
 
 

Les voyages à l'étranger représentent-ils un risque ? Erika Vlieghe partage son inquiétude

 
CORONAVIRUS
 

Erika Vlieghe, présidente du GEMS, le groupe d’experts qui conseille le gouvernement sur la gestion sanitaire, était l'invitée de Fabrice Grosfilley ce jeudi matin sur Bel RTL. L'infectiologue s'est dite inquiète des conséquences des voyages à l'étranger et de l'Euro. 

Nous sommes le 1er juillet, le début de la période des grandes vacances, cela vous réjouit ou cela vous inquiète ?

"Un peu les deux bien sûr. Cela me réjouit que ce soit l’été bien que le temps ne soit pas fantastique et nous tous nous avons besoin d’un peu de repos, de relaxation. Mais pour être honnête cela m’inquiète, surtout quand je vois la quantité de gens qui voyagent, qui voyagent assez loin. Cela dépend aussi de la manière dont on voyage et ce que l’on va faire à l’étranger. Mais on sait que voyager cela engendre des risques d’amener des virus et des nouveaux variants en Belgique."

Il y a une étude publiée dans Nature qui établit que l’an dernier au moment de l’été la moitié des chaînes de transmission en Europe, et notamment en Belgique, avaient été introduites dans le pays par un citoyen qui revenait de l’étranger. Vous craignez la même chose cette année malgré la vaccination ?

"C’est encore à voir. Nous pensons que la vaccination protège surtout très bien pour des infections sévères, mais nous avons beaucoup moins d’informations exactes concernant la transmission du virus. C’est notre souci. En voyageant, les gens peuvent apporter des infections et des variants, notamment le delta, qui est problématique. Malgré la vaccination, il peut y avoir quand même une certaine transmission vers les gens qui n’ont pas encore été vaccinés. Nous sommes encore dans une période de transmission. On est encore entrain de vacciner beaucoup de gens. Et cette combinaison nous donne des soucis."


 

 




 

Vos commentaires