En ce moment
 
 

Excès de vitesse: l'amende remplacée par un travail forcé

 
 

La justice planche sur un projet de loi afin de commuer les peines pour excès de vitesse en travaux d’intérêt général. Si vous roulez trop vite, vous pourrez donc vous retrouver à quatre pattes, en train de reboucher les trous de nos routes dégradées.

Veillez plus que jamais à respecter les limitations de vitesse : vous pourriez vous retrouver à reboucher les trous des routes dégradées en guise de sanction. En effet, un projet de loi vise à commuer les amendes et peines pour excès de vitesse en travaux d’intérêt général. Les camions, eux, échapperaient cependant à la corvée : il y a un limitateur de vitesse sur les poids lourds de plus de 3,5 tonnes.

> LE REPORTAGE DE BEL RTL

Une peine proportionnelle à la gravité de l’infraction

La justice planche sur une échelle des peines, explique Antonio Solimando pour Bel RTL. Pour 30 km/h d’excès de vitesse, vous pourriez devoir exécuter 20 heures de travail d’intérêt général ou 10 km de routes à rénover. Le procureur général de Liège, Cédric Visart de Bocarmé, explique que la proportion doit être respectée : "La gravité de l’infraction doit aussi être proportionnelle avec la gravité de la peine. Donc, la personne devra travailler d’autant plus longtemps qu’elle a commis une infraction grave", dit-il.


La police n’y voit que des avantages

Olivier Quisquater, le "monsieur sécurité" de la police fédérale, se dit enchanté : "La police a énormément de mal à faire respecter les limitations de vitesse dans les zones de chantier. Peut-être que si, de cette manière, certains automobilistes se rendent compte que travailler sur un chantier quand tout le monde roule trop vite autour, cela fait peur, et bien pourquoi pas ?", questionne-t-il.

Notre de la rédaction de RTLinfo.be: Maintenant que le 1er avril est passé, nous pouvons vous le dire: il s'agissait d'un poisson!





 

Vos commentaires