Excès de vitesse: vous pourriez bientôt recevoir une photo avec votre PV

Excès de vitesse: vous pourriez bientôt recevoir une photo avec votre PV

Lors d'un procès-verbal pour excès de vitesse, le contrevenant pourrait bientôt avoir accès automatiquement à une photo, selon les éditions de jeudi de Het Nieuwsblad, Gazet van Antwerpen, Het Belang van Limburg, Sudpresse et De Standaard. Une manière pour les services publics d'éviter toute une série de contestations. Cette idée, expérimentée dans plusieurs pays voisins comme la France, intéresse les autorités.


Des économies de temps en évitant les contestations

Les services croulent en effet sous les contestations de conducteurs ayant été flashés sur les routes. "En montrant l'image en question à chaque contrevenant, nous voulons faire des économies de temps", résume le porte-parole du SPF Justice.

Le conducteur aussi pourra en retirer un bénéfice: "S'il y a fraude, par exemple parce que quelqu'un a copié votre plaque d'immatriculation et s'est fait flasher avec, cela sera décelé plus tôt", selon lui.


Une simple idée

Ces photos pourraient ainsi être stockées dans une base de données, cela pourrait donc poser question au niveau de la protection de la vie privée.

"Il faudrait interroger la Commission de la vie privée. A partir du moment, où vous avez la tête d’une personne dans un véhicule et une plaque d’immatriculation qui est visible on peut faire le rapprochement entre les deux. Et dès lors on peut reconnaître la personne, parce que votre voisin a cette plaque-là ou ce véhicule-là et pour une raison ou une autre vous êtes amenés à avoir connaissance de cette photographie", pointe Christophe Redko, avocat spécialisé en affaires de roulage, au micro de Benjamin Samyn.

Le SPF Justice précise qu’à l’heure actuelle, il ne s’agit que d’une idée.

Vos commentaires