En ce moment
 
 

Face à la digitalisation poussée des banques, Test-Achats demande que les extraits de compte restent accessibles 10 ans: "C'est le minimum"

Face à la volonté du monde bancaire de tendre vers une numérisation toujours plus poussée, Test Achats réagit et demande notamment que les extraits de compte restent accessibles aux clients des banques pendant au moins 10 ans.

Le secteur bancaire est en pleine réorgansiation en Belgique. Le nombre d'agences bancaires ne cesse de diminuer au profit d'une digitalisation accrue.

Les banques poussent en effet sans cesse davantage leurs clients à faire leurs opérations en ligne via leur smartphone ou leur ordinateur. On se dirige donc vers une société du "tout électronique".

Plus pratique et plus facile, c'est surtout moins coûteux pour les banques qui font payer de plus en plus cher toutes les opérations manuelles effectuées par leurs clients.

Face à cette situation, Test-Achats a pris une initiative. L'association de défense des consommateurs les invite une nouvelle fois à signer sa pétition, lancée en février pour réclamer des retraits d'argent gratuits aux distributeurs ainsi qu'un compte gratuit pour les clients qui gèrent tout eux-mêmes en ligne. Elle a déjà récolté plus de 16.000 signatures. 

Par ailleurs, Test-Achats demande aux banques de conserver les extraits de compte pendant au moins 10 ans au lieu de 2 ans actuellement."Les banques réduisent voire suppriment la possibilité d'imprimer les extraits de compte en agence. Si on supprime cette possibilité-là il faut que l'on ait la possibilité de pouvoir retrouver les preuves de certaines transactions en ligne. Et pour cela il faut que la banque les conserve suffisamment longtemps et 10 ans cela nous semble un minimum. D'autant plus que la réglementation anti-blanchiment prévoit l'obligation pour les organismes bancaires de garder ces transactions pendant 10 ans", souligne Julie Frère, porte-parole de Test-Achats.

"Il faut savoir que les extraits bancaires permettent d'apporter la preuve légale des transactions que l'on a effectuées à la différence d'un simple historique des transactions", ajoute-t-elle.

Vos commentaires