En ce moment
 
 

Face à la pénurie d'enseignants, certaines écoles recrutent des profs… qui ne le sont pas à la base

Face à la pénurie d'enseignants, certaines écoles recrutent des profs… qui ne le sont pas à la base
©RTL INFO

Bonne nouvelle pour le directeur de l'Institut Gosselies Providence Humanités. Joël Biot avait lancé un appel sur les réseaux sociaux, faute de candidats. Depuis, la direction a reçu 70 CV et a trouvé 4 remplaçants sur 5, même s'ils n'ont pas forcément la bonne formation.

C'est une expérience inédite pour elle : à 51 ans, Soundary Dorsimont, kinésithérapeute professionnelle, entame une possible reconversion, après avoir entendu un appel à l'aide de la direction.

"J'ai tout de suite envoyé mon CV et mes coordonnées, en sachant que je n'avais pas forcément le bagage. Il faut penser aux enfants, c'est eux les prioritaires", explique la nouvelle enseignante.

Pour ses premières heures, les sciences sont au programme. Dans cette classe de 2e secondaire, les élèves n'avaient plus cours depuis le mois de novembre. Soundary a profité de son bagage scientifique pour se préparer ce week-end.

"J'ai sorti les syllabi chez moi, j'ai maîtrisé un peu les matières, explique la nouvelle enseignante. Je sais que maintenant, les matières ne sont plus données de la même manière, c'est-à-dire qu'on donne plus de pratique et la théorie arrive à la fin"

À titre d'exemple, ne mars 2019, dans l'enseignement secondaire supérieur, seuls 53% des professeurs de mathématiques étaient porteurs du titre requis, la formation la plus complète. 25% pour les profs de géographie, et dans les autres cas, soit les enseignants sont formés pour le contenu mais pas pour la pédagogie, parfois même venant d'univers lointains. Mais cela a du positif, comme l'explique cet ingénieur civil en train de devenir prof de math. 

"Pour avoir côtoyé le milieu industriel, que ça soit en centrale nucléaire ou autre, voilà, ça permet d'avoir des applications plus concrètes et peut-être de pouvoir parler de choses plus pratiques, et plus en rapport avec les applications qu'on peut voir en cours", explique Thomas Bequet, ingénieur et professeur de mathématiques

Ces enseignants venus d'autres horizons sont régulièrement soumis à des contrôles de la part des directions d'écoles. Et dans la large majorité, ils réussissent le pari de leur reconversion.

Vos commentaires