Faut-il arrêter de manger de la viande? "Au moins, il y aurait moins de scandales"

Avec le scandale sanitaire chez Veviba, ne serait-il pas temps d’arrêter ou du moins limiter notre consommation de viande ? C’est la question que se posent de nombreux consommateurs. Une question qui divise, comme on a pu le voir sur le plateau de "C’est pas tous les jours dimanche".

Sur le plateau, Sophie Locatelli, présidente du Rêve d’Aby, un refuge pour animaux de ferme et chevaux situé à Gembloux, ne consomme pas de viande. Pour elle, ce scandale chez Veviba est loin d’être une surprise. "Quand on voit comment cette entreprise traite les animaux et j’en veux pour preuve les images que l’on a vues au mois de septembre dernier…"

Il y a quatre implantations de Verbist en Belgique, deux en Flandre et deux en Wallonie. Ces images découvertes récemment, ce sont celles de l’abattoir d’Izegem. "Il y a une problème. Je ne suis pas surprise que cette même entreprise n’ait aucun scrupule à tromper les consommateurs. Ce scandale n’est pas le premier, il ne sera certainement pas le dernier. Et c’est toute la filière de production de produits d’origine animale qui est à mettre en cause." Faut-il arrêter de manger de la viande ? "Au moins, il y aurait beaucoup moins de scandales", affirme Sophie Locatelli.


"C'est inacceptable de faire une croix sur l'élevage"

Une vision que ne partage pas Florine Marot, chargée de mission à la FUGEA, Fédération Unie de Groupements d’Eleveurs et d’Agriculteurs asbl. "Il y a beaucoup de choses à répondre à cela. La première, c’est qu’à la FUGEA, on est scandalisé par ce qui se passe chez Veviba et par le fait que ce genre de faits mette le discrédit sur toute la filière de la viande. Les éleveurs travaillent très bien, ils n’ont rien à voir avec ces problèmes, ils ont juste un manque de contrôle sur la valorisation de leurs produits finalement. Pour nous, c’est inacceptable de vouloir faire une croix sur l’élevage à cause de faits comme ceux-là. Faire une croix sur l’élevage en Wallonie, c’est faire une croix sur un savoir-faire paysan qui nous permet de produire une alimentation de qualité, une alimentation locale, qui permet aussi de maintenir la biodiversité, qui permet d’avoir aussi énormément de services environnementaux. Arrêter de manger de la viande, ça veut dire industrialiser l’agriculture encore plus qu’actuellement. Il faut le rappeler, c’est l’élevage qui permet d’avoir une alimentation de qualité et durable."


"Il est temps de penser à une reconversion"

"Je ne suis absolument pas d’accord, a réagi la présidente du Rêve d’Aby. Pourquoi ne pas soutenir le reste des agriculteurs, ceux qui produisent des fruits, des légumes, des céréales ? Il est temps de penser à une reconversion."

"On le fait", réagit le ministre de l’Agriculture René Collin (cdH). "On le fait, mais pas suffisamment, lui répond Sophie Locatelli. Les éleveurs ne sont pas forcément mis en cause, ils sont aussi écrasés par des pressions. C’est toute la filière qui est malade, il faut maintenant penser à une reconversion."

Vos commentaires