En ce moment
 

Faut-il autoriser ses employés à regarder les matchs des Diables au bureau? "Il est possible pour un employeur de couper l’accès à certains sites"

Les matchs des Diables Rouges lors de la Coupe du Monde, allez-vous pouvoir les suivre sur votre lieu de travail ? Certains se jouent en effet durant l’après-midi. Savez-vous si votre employeur accepte les paris ou les déguisements ? La survie d’un supporter au boulot, c’est ce que vous proposaient de découvrir Simon Breem et Philippe Godin dans le RTLINFO 13h.

Le premier match des Diables Rouges en Coupe du Monde, c'est ce lundi 18 juin. Le coup d’envoi sera sifflé à 17h, c’est-à-dire pendant les heures de bureau. Certains auront peut-être envie de regarder la compétition sur leur ordinateur. Mais attention, votre employeur peut vous interdire l’accès aux sites de streaming.

"Il est possible pour un employeur de couper l’accès à certains sites, affirme Laura Couchard, juriste spécialisée en ressources humaines. Il faut évidemment que ce soit réglementé et donc que des choses aient été prises au préalable et que les travailleurs en soient informés."


"S'en servir comme teambuilding"

Ce match pendant les heures de bureau, c’est aussi une opportunité pour les entreprises. Interdire aux employés de regarder le match n’est pas la seule solution. "L’idéal serait de s’en servir un peu comme teambuilding. Ça a été fait ici, de proposer, par exemple, de regarder le match tous ensemble, avec tous les collègues à la fin de la journée de travail. Il faut évidemment que ça reste facultatif pour les travailleurs parce que tous n’ont peut-être pas envie de regarder les matchs des Diables Rouges."

Dans un cabinet d’avocats où nos journalistes se sont rendus, les employés sont nombreux à vouloir voir le match. Il sera projeté sur un écran en salle de réunion. "L’entreprise a décidé d’organiser un événement en commun, confirme Gaëtan Goossens, avocat. Comme ça, au lieu que chacun rentre chez soi, ou essaie de prendre congé pour aller le voir autre part, on va tous ensemble regarder ça ici dans la salle de réunion. Comme ça, on peut tous partager la folie de la Coupe du Monde." Malheureusement, tous les employeurs ne risquent pas de se montrer aussi conciliants. Le taux d’absentéisme lundi pourrait grimper en flèche.

Vos commentaires