En ce moment
 
 

Fortes chaleurs et coronavirus: comment se rafraîchir sans augmenter le risque de contamination?

 
 

Des jours très chauds sont annoncés pour le reste de cette semaine, avec jusqu'à 30 degrés. De telles températures pousseront évidemment chacun à vouloir se rafraîchir autant que possible. Pour ce faire, les experts du Centre de Crise donnent leurs recommandations pour se rafraîchir sans risquer une contamination au coronavirus.

3 sources de contamination

Lors de la conférence de presse du Centre de Crise de ce mercredi, Frédérique Jacobs, médecin et porte-parole interfédérale de la lutte contre le coronavirus, rappelle tout d'abord les principaux modes de transmission du Covid-19. "Le principal mode de contamination se fait par l'intermédiaire de grosses gouttelettes émises lorsqu'on parle, lorsqu'on tousse ou lorsqu'on éternue", explique l'experte. "On risque la contamination si on se retrouve à moins d'1m50 de distance."

La contamination peut également se faire via des surfaces contaminées. "Lorsqu'on touche des surfaces contaminées par le virus, et qu'on porte ses mains au niveau des muqueuses : du nez, des yeux ou de la bouche", précise Frédérique Jacobs. 

Toujours selon elle, la transmission par aérosol n'est pas exclue : le virus flotterait dans l'air sous forme de fines particules, dans des temps plus longs et sur une plus longue distance, mais ce mode de contamination est encore en discussion. "Cela peut se produire dans des pièce mal ventilées, si on chante, si on parle fort, ou que l'on crie", ajoute Frédérique Jacobs. "Il faut donc veiller à ventiler convenablement ses pièces. Il suffit d'ouvrir les fenêtres et les portes."

Le ventilateur : uniquement dans son foyer

Le ventilateur est souvent l'instrument idéal pour rester au frais malgré les fortes températures. Le Centre de Crise précise toutefois : "On recommande de les utiliser uniquement dans son foyer, et non en présence de personnes contaminées. Les systèmes de ventilation peuvent projeter les gouttelettes plus loin, et donc vous contaminer."

Il n'est donc pas recommandé d'utiliser des ventilateurs sur son lieu de travail, mais plutôt uniquement avec les personnes vivant sous notre toit.

Quant au système de climatisation, celui-ci devra respecter trois points cruciaux : véhiculer uniquement de l'air extérieur, être bien entretenu, avoir un filtre remplacé régulièrement. "La climatisation n'est pas source d'infection", conclut Frédérique Jacobs. "Au contraire, cela pourrait diminuer le risque de contamination si de l'air frais est insufflé en permanence."




 

Vos commentaires