En ce moment
 
 

Fortes chaleurs: peut-on arrêter de travailler?

Le mercure grimpe encore d'un cran, jusqu'à 34 degrés attendus aujourd'hui. Mais il ne fait pas trop chaud pour travailler, c'est du moins ce que dit la loi. La législation ne prévoit pas de température maximale au-delà de laquelle le travail doit être interrompu, mais l'employeur doit veiller au bien-être de ses employés.

Vous vous préparez à une nouvelle journée caniculaire et vous vous dites peut-être: il fait trop chaud pour travailler! Eh bien non. La loi ne prévoit pas une interruption des activités professionnelles en cas de fortes chaleurs. En revanche, votre patron doit prendre certaines mesures et veiller à ce que votre santé ne soit pas menacée. C'est le cas lorsque le thermomètre dépasse 30 degrés dans les bureaux, 28 degrés pour un travail debout et plus de 20 degrés pour de très lourds travaux de terrassement.

Bruno-Henri Vincent est avocat spécialisé en droit du travail. Il était au micro de Bernard Lobet pour Bel RTL. Il explique: "Pour ce qui concerne les travaux de bureaux dans les entreprises de services, il ne faut pas que la température intérieure dépasse 29 degrés. Au-delà, il faut prendre des mesures d'adaptation. Pas l'arrêt du travail. Mais l'employeur doit prendre des mesures." Lesquelles? "Octroyer des boissons fraîches et des temps de repos d'un quart d'heure toutes les heures."    

Vos commentaires