En ce moment
 
 

Fraîchement vaccinés, ces seniors donnent une leçon à ceux qui craignent le vaccin: "On en a vu d'autres hein!" (vidéo)

Fraîchement vaccinés, ces seniors donnent une leçon à ceux qui craignent le vaccin:
 
 

Le 26 janvier, près de 230.000 personnes avaient reçu une première dose de vaccin en Belgique, soit près de 2,50% de la population adulte. 1.603 personnes ont reçu leur 2e dose. Parmi les prioritaires, figurent les résidents et les soignants de maisons de repos. Comment se sentent les pensionnaires? Ont-ils eu des effets secondaires? Pour le savoir, Gautier Falque et Alain Hougardy se sont rendus dans un home de Saint-Servais en région namuroise.

Francine, 79 ans, vient de se faire vacciner sous les applaudissements des infirmières. "C'est nécessaire et surtout en maison de repos, explique cette résidente. Dès qu'on en aura l'autorisation, je pourrai sortir".

Dans le home namurois dans lequel nos reporters Gautier Falque et Alain Hougardy se sont rendus, 88% des résidents sont du même avis, et se sont donc fait vacciner. Aucun n’a eu d’effet secondaire, mis à part de petites douleurs dans le bras. "J'ai eu un tout petit peu mal quelques jours après. Un petit peu : pas pour crier au secours hein!", relativise Agnès, une résidente de 74 ans. "J'en ai vu d'autres que ça! Ce n'est rien du tout vous savez: une bêtise hein, une couillonnade!", estime Raymond, âgé de 96 ans.

Ces résultats rassurants ont eu un effet encourageant sur les résidents qui pouvaient se montrer plus réticents. "Tout s'est bien passé, pratiquement pas d'effets secondaire, donc la seconde dose, ils la font très facilement", raconte Caroline Nicolas, infirmière en chef.

La vaccination du personnel a aussi joué. Dans le home, 70% des travailleurs ont désormais reçu la 2e dose. "Ca les rassure que nous ayons reçu le vaccin, décrit Christine Branne, aide-soignante. Certains me disent 'Si tu le fais, je le fais aussi'".

Avec leur 2e dose de vaccin, ces résidents se sentent désormais mieux protégés face au virus et espèrent ressortir au plus vite. "Je vais sortir, retourner à Namur, et aller boire une Gueuze", prévoit Raymond.

CORONAVIRUS EN BELGIQUE : où en est l’épidémie ce 27 janvier?




 

Vos commentaires