En ce moment
 
 

Frank Vandenbroucke absent du comité de concertation: "Je n'étais pas fâché"

 
CORONAVIRUS
 

Le ministre fédéral de la Santé Frank Vandenbroucke était l'invité du RTL INFO 19H ce mardi soir. Il a évoqué les nouvelles mesures prises par le Comité de concertation en répondant aux questions de Luc Gilson. Il également commenté son absence lors de la conférence de presse (une première). "J'avais dans mon agenda la commission de la santé publique, qui a finalement été annulée. Je n'étais pas fâché comme certains l'ont dit", indique-t-il.

Luc Gilson: On sait que vous êtes plutôt d'une nature "prudente". Vous étiez d'accord avec les assouplissements qui ont été annoncés ? 

Frank Vandenbroucke: "C'est un plan ambitieux. C'est une bonne nouvelle car cette ambition crée des perspectives dans certains secteurs comme la culture, les événements, les festivals... Il y a une autre ambition qui est extrêmement importante. Pour la première fois, on va imposer des normes concernant la qualité de l'air, avec la ventilation. C'est un facteur crucial si nous voulons sauvegarder, dans les mois qui viennent, nos libertés quand il y a une pandémie. La ventilation de l'air est cruciale. L'ambition présentée aujourd'hui crée aussi des risques et je me suis exprimé là-dessus ce vendredi pendant le comité de concertation."

Luc Gilson: Certains disent que nous étiez plutôt contre la tenue des festivals ou du Grand Prix de Francorchamps...

Frank Vandenbroucke: "Oui, mais on va utiliser un passeport corona, ce qui veut dire que vous ne rentrerez pas dans un festival sans ce document. Vous devez être soit vacciné, présenter un test négatif ou vous faire tester immédiatement. Il est vrai que j'insiste sur le fait qu'il y a des seuils critiques au niveau de la situation dans nos soins de santé. Dans les soins intensifs, il y a un seuil critique qui pour moi est extrêmement important. Le nombre de patients covid en soins intensifs doit être en-dessous de 500. En plus, on a convenu que les hospitalisations doivent également diminuer. Pour cela, il n'y a pas de chiffres qui ont été notés. Le schéma du gouvernement flamand qui a inspiré une partie de nos débats est très précis. Début juin, il nous faut moins de 150 hospitalisations covid. Début juillet, moins de 100. Début août, moins de 75. Ce sont les chiffres qui vont orienter mon action. Je suis plutôt optimiste."

Luc Gilson: Rien d'officiel n'a été annoncé concernant les voyages. Pourquoi ? Et ce que les Belges pourront partir en vacances, éventuellement sans quarantaine, à partir du mois de juillet ?

Frank Vandenbroucke: "Le certificat vert sera important. Il y aura une délibération au niveau européen le 25 mai sur la problématique des voyages et les liens avec ce passeport corona. Le gouvernement belge attend cette délibération-là. Je comprends que les gens veulent savoir."

Luc Gilson: On parle d'un "certificat vert européen", mais aussi d'un "Covid Safety Ticket" en Belgique. On s'y perd un peu. C'est quoi la différence ?

Frank Vandenbroucke: "C'est un autre mot pour exactement le même principe. On a un instrument qui sera digital sur votre smartphone. Il permettra d'attester qu'on a été vacciné ou qu'on a un test PCR négatif."

Luc Gilson: S'il y a un "certificat" pour voyager (et aller à un festival), ceux qui ne seront pas vacciner devront réaliser un test PCR. Certains réclament qu'il soit gratuit. Ce sera le cas ?

Frank Vandenbroucke: "Si on veut aller à un festival, ça coûte cher. Je crois donc que les gens qui peuvent se l'offrir peuvent aussi payer un test ou se laisser vacciner. Tout le monde aura accès gratuitement au vaccin."

 




 

Vos commentaires