En ce moment
 
 

Frappés par les résultats du CEB, les parents se ruent sur les cahiers de vacances: quelques conseils pour ne pas surcharger votre enfant (vidéo)

 
 

Les cahiers de vacances ont la cote en Belgique ! Les ventes de ces carnets a même grandement augmenté cette année, avec une hausse de 30 à 40% des ventes constatée à divers endroits. 

Pour expliquer ce phénomène, il faut s'intéresser au récent CEB. 85% de réussite, voilà le résultat de cette année, le plus faible depuis une dizaine d'années. Suffisant pour convaincre les parents de travailler avec leurs enfants pendant les vacances. "Il y a la volonté de combler un déficit. Une volonté de combler un retard au niveau du CEB et de la matière vue. En librairie, on peut donner des conseils et voir ce qu'il se passe", confirme Maxime Dauby, qui travaille en librairie.

Si l'utilisation de ces cahiers de vacances est considérée comme positive, il faut cependant respecter le principe des vacances, dont ont besoin les enfants. "Cela doit rester quelque chose de ludique", confirme Damien Larminiaux, pédo-psychiatre à la Citadelle à Liège. "A charge des parents de trouver le ton et la manière pour qu'il puisse entrer dans ce monde de l'apprentissage au travers du jeu et de l'exercice", précise-t-il ensuite.

Il est ainsi conseillé d'adapter les séances en fonction des activités prévues et non pas de privilégier le cahier de vacances à l'amusement et à la détente pendant cette période. 


 

Vos commentaires