En ce moment
 

Frédéric remonté contre les "grèves perpétuelles" des TEC: "Ma fille a dû rentrer à la maison toute seule"

Frédéric habite Warchin, une section de la commune de Tournai. Et ce matin, la grève inattendue des TEC a directement impacté sa famille.

"Ce matin, j'ai déposé ma fille à l'arrêt de bus, comme d'habitude. Elle doit se rendre à l'école à Tournai. Mais peu après, elle m'a contacté pour me dire qu'il n'y avait aucun bus qui passait sur la commune de Warchin".

Sa fille, heureusement âgée de 17 ans, a donc du faire demi-tour et rentrer chez elle. "Ma fille a dû rentrer à la maison toute seule. Mais on ne sait pas ce qui peut arriver sur les deux kilomètres qu'elle doit parcourir. Et imaginez pour des enfants plus jeunes…"

Frédéric est remonté, car "ce matin sur BEL RTL, Thierry Bodson (secrétaire générale FGTB) disait que les correspondances étaient assurées et que toutes les lignes étaient couvertes. Or c'est faux, donc c'est un mensonge".

D'après ce père de famille, "finalement ce sont toujours les enfants qui sont pris en otage: l'année passée, déjà, elle a eu un nombre d'absences important suite à ces grèves perpétuelles, pour différentes raisons, aujourd'hui c'est une solidarité envers des mesures qui ne concernent pas les TEC…"

Vos commentaires