En ce moment
 
 

Grâce à "Menu Next Door", Jessica vend ses plats à ses voisins: "C'est une bonne occasion de se faire un peu d'argent"

Voici un nouveau concept très convivial à découvrir sur internet : le "Menu next door". Autrement dit, commander un plat cuisiné chez un voisin. Un concept novateur qui remporte déjà un franc succès.

Au menu de ce soir, des rouleaux de printemps avec du bœuf, des vermicelles, de la salade et beaucoup de menthe. Jessica propose une entrée et un plat pour seulement 9 euros. 73 portions sont à préparer pour sa première expérience en tant que chef, soit plus de 20 heures de travail. "C’était une bonne occasion de cuisiner pour beaucoup de monde tout en me faisant un peu d’argent", explique la jeune femme.


Des chefs en herbe proposent leurs plats sur Facebook

Actuellement, une soixantaine de chefs proposent leurs plats à Bruxelles via sur le groupe Facebook "Menu Next Door". C’est là aussi que vous pouvez commander votre plat cuisiné. Il vous suffit d’accéder au groupe, de choisir votre plat et de passer votre commande. Après cela, vous pouvez venir le chercher sur place.

En deux mois, plus de 1.300 commandes ont été enregistrées. "C’est cool", se réjouit Nicolas Van Rymenant, le créateur. "Les chefs sont très contents, les clients aussi. Ils reviennent". 


30 à 50% moins cher qu'au restaurant

Les avantages : le prix bien-sûr, de 30 à 50 % moins cher qu’en restaurant. La qualité de la nourriture aussi, mais pas seulement. "On parle avec le chef, donc il y a vraiment une rencontre humaine qui se fait. On revient un peu aux valeurs de nos grands-parents", explique Nicolas.
Il est 18 heures. Jessica clôture ses dernières préparations. Les premiers clients arrivent et repartent conquis. "J’étais chez moi, j’ai un petit appartement et ce n’est pas facile de cuisiner", dit Sophie, une cliente.

Vinciane, une autre cliente, serait ravie de tester ce concept avec d’autres personnes dans les semaines qui suivent, avec d’autres menus.
Bon démarrage donc, pour ce concept qui pourrait bientôt se développer dans d’autres villes de Belgique.

Vos commentaires