En ce moment
 
 

Grand Baromètre: un an sans gouvernement, "c'est honteux" pour 8 Belges sur 10

 
 

La crise politique secoue notre pays depuis près d’un an, suite à la chute du gouvernement Michel le 18 décembre 2018. Depuis, c'est une coalition CD&V/Open VLD/MR en affaires courantes qui dirige la Belgique.

Nous avons souhaité connaître votre avis sur cette crise et nous avons posé directement la question à notre panel de répondant pour notre Grand Baromètre RTL INFO/IPSOS/Le Soir.

À l'affirmation: "La Belgique n’a plus de gouvernement depuis un an… C’est honteux", les répondants ont répondu:

  • Oui à 80%.
  • Non à 14%.
  • Cela ne m'intéresse pas à 6%.

 

Le constat est unanime dans les trois régions du territoire. Les deux tiers des Belges trouvent même cette absence prolongée de gouvernement inquiétante.

Quel impact sur votre vie?

Malgré la honte et l'inquiétude, les Belges disent ne pas constater d'impact pour eux:

  • 3 Francophones sur 4 estiment que ces affaires courantes n'ont pas d'influence sur leur vie quotidienne.
  • 2 Flamands sur 3 partagent le même constat.

 

Quelle solution?

Face à ces constats, quelles solutions pourraient être mises en place? Relancer de nouvelles élections par exemple? Nous avons posé la question lors de notre Grand Baromètre. Résultat: le Nord et le Sud ont des points de vue quelque peu différents:

  • Côté francophone, 6 personnes sur 10 ne veulent pas retourner aux urnes.
  • Côté flamand, 51% des répondants se disent en faveur de nouvelles élections et 39% contre.

 

Au chapitre solution, que penseriez-vous d'introduire une loi qui imposerait un retour aux urnes après six mois d'échec dans la formation d'un gouvernement? Cette question suscite aussi une différence d'approche entre le Nord et le Sud de la Belgique:

  • Chez les Francophones, c'est presque du 50% pour et 50% contre.
  • En Flandre, la majorité est claire et les deux tiers des sondés réclament une telle loi.

 

Un référendum?

Malgré la crise qui dure, la solution d'un référendum pour trancher sur l'avenir du pays ne semble pas à l'ordre du jour, que ce soit du côté néerlandophone ou francophone. Les réponses sont cependant moins tranchées chez nos voisins flamands: 47% des sondés flamands ne veulent pas de référendum, contre 43% qui y sont favorables.

 

D'ailleurs, les Belges croient toujours en majorité à l'avenir de la Belgique, même si c'est un peu plus vrai du côté francophone (environ 73%) que du côté flamand (où 36% des répondants ne voient plus de futur pour notre Royaume).

Précisions sur le sondage

La marge d'erreur du Grand Baromètre RTL INFO/IPSOS/Le Soir présente une marge d'erreur de 3,1% en Wallonie et en Flandre et de 4,3% à Bruxelles. L'enquête a été menée du 29 novembre au 6 décembre 2019 auprès d'un échantillon de 2.508 personnes, représentatif de la population.




 

Vos commentaires