En ce moment
 
 

Guerre en Ukraine: la France envisage de relancer une centrale à charbon, pourrait-on faire pareil en Belgique?

Guerre en Ukraine: la France envisage de relancer une centrale à charbon, pourrait-on faire pareil en Belgique?
©Belga
 
 

Trois mois à peine après avoir officiellement fermé sa dernière usine à charbon, la France évoque la possibilité de faire marche arrière : la réouverture de la centrale de Saint-Avold est en effet envisagée, dans le projet de loi pouvoir d’achat du gouvernement Borne. Est-ce qu’une telle décision est possible chez nous ?

En Belgique, le charbon c’est vraiment de l’histoire ancienne. Selon le cabinet de la ministre fédérale de l’énergie, tout comme les principaux énergéticiens du pays, il n’est pas du tout envisageable de relancer des usines à charbon ou d’en construire chez nous.

Les deux dernières centrales à charbon ont fermé il y a de nombreuses années : il y a 9 ans pour celle de Ruien (Flandre Orientale), il y a 6 ans pour celle de Langerlo (Limbourg).

Chez nous, contrairement à la France, ce sont plutôt certaines centrales au gaz qui jouent le rôle d’appoint en fourniture d’électricité, en cas de risque de pic de consommation.

Ces centrales présentent l’avantage, comme les centrales à charbon, de pouvoir être activées rapidement. Les centrales nucléaires, elles, demandent d’être en fonctionnement en permanence, on ne peut interrompre et reprendre la production en cas de besoin, du jour au lendemain.

L’énergie fossile la plus polluante, en termes d’émission de CO2

En France, la centrale de Saint-Avold, fermée en mars après 71 ans d’activité, pourrait à nouveau aider à la production d’électricité, en raison de la crise ukrainienne.

Ce genre de centrales ne fonctionne pas à temps plein, mais peut-être activée ponctuellement, en une dizaine d’heures, pour venir faire l’appoint en cas de pic de consommation. On n’y recourt que très ponctuellement, à cause de la nocivité du charbon : il s’agit en effet de l’énergie fossile la plus polluante, en termes d’émission de CO2.

Un tiers de l’électricité mondiale

Au total, on produit un tiers de l’électricité mondiale via le charbon (10.000 térawatt/heure). Et ce volume continue d’augmenter d’années en années, même si cette hausse se fait moins intense, ces derniers temps.

Dans le monde, il y a 2400 usines électriques à charbon, réparties dans 79 pays, selon le dernier rapport de l’ONG Global Energy Monitor.

Dans de très nombreux pays qui possèdent encore des usines à charbon, on a fixé une date de sortie. A l’exception de plusieurs pays asiatiques : Inde, Indonésie, Vietnam, Cambodge, et surtout la Chine (de loin le plus gros producteur).


 

Vos commentaires