En ce moment
 
 

Hausse du nombre d'accidents mortels chez les seniors: Roland, 78 ans, participe à une formation de recyclage parfois... indispensable

En cinq ans, le nombre d’accidents mortels chez les plus de 65 ans a augmenté de 20 %. Pour sensibiliser les personnes âgées, depuis sept ans, la province de Namur organise avec la police fédérale des séances de recyclage au code de la route .Cette formation s’avère parfois indispensable.

La voiture de Roland, un habitant d’Andenne, brille comme si elle était neuve. Pourtant ce pensionné de 78 ans parcourt désormais moins de 10.000 km par an. En un demi-siècle de conduite, la signalisation a beaucoup changé dans les rues du village. Alors, Roland considère parfois qu’il doit revoir ses classiques. "Remise à niveau. Il y a toujours des choses qui ont changé et que l’on ne connaît pas. Il faut se tenir au courant", estime le septuagénaire, au micro de notre journaliste Benjamin Brone.

Ce lundi matin, il a donc retrouvé les bancs de l’auto-école pour participer à une formation destinée aux seniors. Au programme : révision du code de la route et simulateur de conduite. Les motivations des participants, qui viennent de leur plein gré, sont multiples. "On est bien sûr en conduite préventive très souvent mais c’est surtout l’adaptation aux nouveaux règlements qui m’intéressaient", confie Vivian, 68 ans. "Je conduis mes petits-enfants de temps en temps, donc c’est important pour moi", indique pour sa part Marie-Madeleine, âgée de 66 ans.

En Belgique, on ne passe effectivement le permis de conduire qu’une seule fois. La police incite dès lors les pensionnés à suivre ces formations en conduite préventive. "On entend nos seniors ne pas prendre la voiture lorsqu’il neige, lorsqu’il gèle. Et c’est les remettre en confiance par rapport à cette situation", explique Sabrina Viel, inspectrice à la police fédérale.

Alors que les statistiques des décès ne cessent de baisser sur les routes du royaume, le nombre d’accidents mortels chez les plus de 65 ans a grimpé de 20% en cinq ans.

Vos commentaires