Hausse spectaculaire du nombre d'excès de vitesse sur nos autoroutes: quels sont les radars qui ont le plus flashé?

Hausse spectaculaire du nombre d'excès de vitesse sur nos autoroutes: quels sont les radars qui ont le plus flashé?

Selon les chiffres de la police fédérale, relayés par le groupe Sudpresse, le nombre d'excès de vitesse ont explosé l'année dernière. Plus de 1.600.000 conducteurs ont été verbalisés. C'est 27 % de plus qu'en 2016. Une progression qui s'explique par la présence des Lidar et des radars tronçons, comme l'expliquent Vincent Jamoulle et David Muller dans le RTLInfo13H.

L’été dernier, un radar placé le long de l’autoroute E42 à Verviers a flashé 4.770 fois en une seule semaine. Les radars placés sur les chantiers ont entraîné la hausse de procès-verbaux la plus spectaculaire. En 2016, 81.655 PV ont été dressés contre 143.064 en 2017. Soit une hausse de 75,2%.

"Fréquemment on a des problèmes de sécurité au niveau du personnel ouvrier, aussi bien sur les chantiers mobiles que fixes. On a une augmentation récente du nombre d’accidents. Donc, quand les gens travaillent, on place un radar pour des raisons de sécurité et faire ralentir la circulation", indique Marc Delhez, commissaire divisionnaire de la police de la route de Liège.


"La sévérité à ce niveau-là je trouve que c’est normal"

Ceux qui passent à la caisse, les automobilistes, sont plutôt en phase avec le succès de ces radars chantiers. "Il y a des personnes qui travaillent, il faut les respecter. La sévérité à ce niveau-là je trouve que c’est normal", estime un conducteur. "S’ils n’arrivent pas à ralentir c’est qu’ils ont un problème avec leur pédale de frein. C’est clairement indiqué. En plus, les chantiers c’est très important pour les gens qui travaillent", souligne un autre automobiliste.

Les radars tronçons installés au tunnel de Cointe à Liège et sur la E40 à Gand ont constaté 281.677 infractions l’an dernier. Les boîtiers fixes, malgré leur emplacement connu, affichent un chiffre stable: 262.486 PV. En tête du classement, on retrouve les radars mobiles qui représentent un PV sur deux.

Fin 2017, sur la A602 entre Liège et l’échangeur de Loncin, les limitations sont passées de 120km/h à 90 km/h.

Vos commentaires