En ce moment
 
 

"Ce sera une belle avancée": Il faudra désormais un permis pour pouvoir acheter un animal de compagnie

 
 

Ce sera une petite révolution en Wallonie. Dès le premier juillet, il vous faudra un "permis" pour pouvoir acheter un animal de compagnie. Les refuges, les commerçants et les animaleries devront vérifier si la personne qu’ils ont en face d’eux est autorisée à en posséder un. Le but est double : éviter la maltraitance et les achats impulsifs.

Le document deviendra obligatoire dès le 1er juillet. Un document que tous les futurs maîtres devront demander à leur commune. Dans les refuges ou les animaleries, les particuliers devront prouver qu’il n’y pas de condamnations pour maltraitance ou une déchéance en cours s'ils veulent acquérir un animal de compagnie. Franck Goffaux est le directeur de la société royale protectrice des animaux de Charleroi: "On aura la certitude que la personne devant nous est apte et autorisée à adopter et détenir un animal de compagnie. Ce n'était pas le cas avant, ce sera une belle avancée."

Concernés par ce changement: les chiens, les chats, les hamsters, les serpents ou encore les oiseaux. Qu'ils soient adoptés, achetés ou reçus.

Mauvais timing ?  

L'arrivée de ce permis tombe à un mauvais moment pour les refuges, car les vacances sont une période critique. "On a vraiment peur que cette nouvelle contrainte nous fasse beaucoup de tort au début et que nous n'ayons plus de sorties (d'animaux). La crainte est que nous aurons toujours des entrées en nombre et plus de sorties et qu'on se retrouve en saturation", ajoute Franck Goffaux.

De lourdes amendes 

Le rôle des refuges sera désormais de vérifier que tout est en ordre, tenir un registre et conserver les données durant cinq ans. Gare à celui qui contourne le système. Nicolas Yernaux, porte-parole du service public de Wallonie, informe: "Quelqu'un qui aurait été condamné ne peut pas empêcher sa femme d'acheter un animal, mais si par la suite, on se rend compte que madame, par exemple, à aider son mari qui a été condamné à acquérir un animal, non seulement son mari sera condamné pour récidive et elle sera condamnée pour association. Les amendes pour l'acheteur peuvent aller jusqu'à 100.000 euros et le vendeur jusqu'à 1 million d'euros." 

En Wallonie, 37 citoyens sont déchus du droit de détention. Les personnes n'habitant pas la Région devront aussi se plier aux nouvelles règles et s'adresser au Service public Wallonie pour leur attestation.


 

Vos commentaires