En ce moment
 
 

Interdiction des visites dans les maisons de repos: comment maintenir le contact avec les résidents?

 
 

Les régions wallonne et bruxelloise ont décidé d'interdire les visites dans les maisons de repos et de soins, sauf situation exceptionnelle, pour éviter la propagation du coronavirus auprès des personnes âgées.

À la maison de repos "Les chardonnerets" de Jambes (Namur), certains visiteurs sont surpris par l'interdiction de rentrer. Une mesure mise en place dès ce matin.

"Elle n'a pas de téléphone, pas de gsm, rien... Elle ne parle plus alors c'est quand même... un gros souci quoi", confie un visiteur au sujet de son proche.

"Il y a des familles qui n'ont pas reçu l'information via les médias traditionnels qui nous téléphonent. On est pris d'assaut au niveau des des téléphones mais on donne les réponses adéquates aux familles", raconte Sébastien Farikou, directeur de la maison de repos "Les chardonnerets".

Inquiets de cette mesure, certains déposent des provisions pour leurs proches.

"Mon épouse est malheureusement ici en maison de repos et donc je lui apporte ce dont elle a besoin de vêtements et aussi un petit peu de friandise", raconte un homme.

"Elle ne sait pas communiquer, elle ne sait pas prendre un téléphone, donc c'est le personnel ici qui va, de temps en temps, lui donner l'occasion de me contacter par téléphone", poursuit-il.

C'est une question qui revient souvent : comment communiquer avec les résidents ? Des dispositifs vont être mis en place.

"Maintenir un contact avec la famille, sans qu'il y ait un contact physique, ça fait partie des enjeux sur lesquels on travaille, explique Philippe Noël, président du CPAS de Namur. C'est clair que les GSM, les téléphones fonctionnent tout à fait normalement. On essaie de voir si on ne peut pas mettre en place des éléments type Skype ou assimilés pour pouvoir maintenir un contact visuel".

Cette interdiction de visite est d'application jusqu'au 31 mars en Wallonie et en région bruxelloise.


 




 

Vos commentaires