En ce moment
 

Jeanne-Marie et Willy vont accueillir des étudiants chez eux pour 200 euros par mois

Des chambres pour étudiants sont installées chez des personnes de plus de 45 ans à Liège. L'idée est d'offrir aux jeunes des loyers fixes et modéré, 200 euros par mois. Et de renforcer aussi les liens entre les différentes générations. Un reportage de Fanny Dehaye et Marc Evrard pour RTLINFO 13h.

Depuis le départ de leur fille, une chambre s'est libérée chez Jeanne-Marie et son mari Willy. En septembre prochain, un étudiant ou une étudiante viendra vivre chez eux. "Elle est tout à fait meublée. Il y a un bureau, une grande garde-robe", détaille la propriétaire des lieux.

"Je rencontre énormément de jeunes et j'adore... J'adore communiquer avec eux, c'est enrichissant autant pour moi que pour eux. On se questionne mutuellement", confie Willy, candidat propriétaire. La chambre qu'ils mettent à disposition sera louée pour 200 euros par mois alors qu'ailleurs, les loyers dépassent souvent les 400 ou 500 euros. l'objectif est d'accentuer naturellement les liens intergénérationnels sans service en retour.

"Quand on crée des liens, on ne crée pas des obligations mais il y a des échanges qui se font naturellement. Je pense que c'est mieux de travailler de la sorte plutôt qu'avec une imposition de tâches minimales à remplir", explique André Schroyen, échevin des Affaires Sociales.

Il s'agit donc d'un arrangement win win avec un loyer modéré et un échange enrichissant. "Si c'est un étudiant qui vient de loin, on peut lui faire apprendre à connaître la région et nos spécialités culinaires", précise Jeanne-Marie. "On peut lui proposer de partager un repas ensemble, d'aller au cinéma ou au théâtre ensemble", lance Willy.

Les candidats et propriétaires seront sélectionnés par le service logement de la ville de Liège selon des critères stricts.

"Le service va vérifier que les conditions, notamment au niveau de la salubrité de la chambre proposée, soient respectées. Le service est là pour encadrer", ajoute André Schroyen, échevin des Affaires Sociales.

Pour l'instant, une dizaine de candidats hébergeurs sont inscrits. L'appel est lancé... Toutes les personnes de plus de 45 ans disposant d'une chambre inoccupée peuvent se porter volontaires.

Vos commentaires