L'absentéisme au travail à son comble en cette période, spécialement le lundi: mais pourquoi ce jour plus qu'un autre?

Le lundi 7 janvier et les 6 prochains lundis sont classés rouges au niveau des absences des employés au bureau. La faute à la grippe ?

Les entreprises sont un peu plus vides en ce moment et il y a de nombreux malades. La journée d'hier était classé rouge en terme d’absentéisme. Ce sera le cas aussi des 6 prochains lundis, selon le consultant en ressources humaines Securex. Nous entrons dans une période noire en ce qui concerne l’absentéisme au travail. Les 3 premiers mois de l’année sont les pires pour les employeurs, et c’est surtout le lundi qui pose problème puisque 30% des absences commencent ce jour-là.

Il y a plusieurs raisons à cela : l’épidémie de grippe qui arrive à grands pas, mais aussi les autres maladies de saison.

"On est en période hivernale, il y a les épidémies de grippe, en plus des maladies normales comme le rhume ou la bronchite, explique Guillaume Bosmans, associé de recherche chez Securex. On voit également que le lundi, les gens se déclarent plus souvent absents parce qu'ils ont tendance à déclarer cette absence le lundi, même s'ils sont tombés malades le vendredi soir, le samedi ou le dimanche.

Le blues du lundi

Autre raison : le blues du lundi, ou la difficulté à se remettre dans le bain après le week-end ou les vacances. "On voit que si cet effet existe après les vacances d'hiver, ils ne sont pas présents après les autres vacances, donc carnaval, pâques et les vacances d'été, il n'y a pas le même effet du retour au travail comme ce qu'on peut voir ici après les vacances d'hiver", note le spécialiste.

Autre explication à ces absences : la contamination et la propagation des épidémies. Le retour au travail, à l’école ou la crèche après les congés est favorable à la propagation des virus.


Quand on est malade, on reste à la maison

Cela dit, les médecins et les employeurs s’opposent au présentéisme. Guillaume Bosmans est clair quant à la consigne à suivre lorsqu'on est malade : "Rester chez soi parce que continuer à travailler en étant malade, ça peut poser des soucis, ne fut-ce que contaminer les autres collègues. Ça pose des problèmes d'efficacité, ça peut poser des problèmes de sécurité dans certains cas. C'est aussi la responsabilité des managers de sensibiliser leurs employés là-dessus. Et si c'est possible, on peut aussi travailler depuis chez soi, tout simplement".

Vos commentaires