L'enfer des travaux de la E411 n'est pas prêt de se terminer: voici les nouvelles fermetures prévues les 15 prochains jours

Attention si vous empruntez quotidiennement la E411, plusieurs entrées et sorties d'autoroutes vont être fermées, notamment celle de Bouge. Cela risque de compliquer très fortement la circulation, alors qu'elle est déjà très problématique en raison de travaux entre Beez et Dausoulx. Sébastien Prophète et benjamin Vankelst se sont penchés sur ce qui vous attend pour le RTLinfo 13h.

Ce matin, les ouvriers installaient la signalisation : sortie Bouge inaccessible. Au cœur des travaux entre Beez et Daussoulx, en journée, plusieurs entrées et sorties d'autoroutes vont être fermées à la circulation. Aujourd'hui, demain et la semaine prochaine (le 5 et le 6/7) à hauteur de Bouge. Ce sera le cas jeudi pour l'accès et la sortie Champion. Il faut aussi se préparer à la fermeture de l'échangeur de Daussoulx vers Mons et Liège vendredi. Des travaux seront aussi réalisés en soirée et durant la nuit.

"Il va falloir que je regarde après un autre itinéraire ou voir si finalement je m'engage quand même dans les embouteillages", s'interroge un automobiliste.


"Ça va être plus compliqué ces 15 jours-ci"

"Vers Bruxelles effectivement, ça va être plus compliqué ces 15 jours-ci", confirme Héloïse Winandy, porte-parole de la société wallonne de financement complémentaire des infrastructures – Sofico.

Le chantier de la E411 se poursuit depuis un mois et demi, provoquant quotidiennement de longues files de camions et de voitures au niveau de Namur, parfois jusqu'à 15 kilomètres de bouchons.

Accidents et chauffeurs poids-lourds qui choisissent parfois de s'arrêter allongent les files et le temps d'attente.


"Ça fait long !"

"Ça fait une demi-heure, note un automobiliste. C'est déjà le quatrième chantier que je traverse aujourd'hui. Donc ça fait long et je trouve qu'on attaque un peu toutes les routes en même temps"

"Je pars ¾ d'heure avant par rapport à d'habitude. Donc voilà, on tient le coup", explique une autre conductrice.

La porte-parole de la Sofico l'assure, tout a été fait pour tenter de limiter le temps d'attente : "Il y a un impact sur le trafic, et on savait qu'il y en aurait, même si on met tout en place pour le minimiser".

Une fois les travaux vers Bruxelles terminés, la semaine du 9 juillet, les ouvriers s'attaqueront au revêtement en direction du Luxembourg. Fin du chantier prévu pour début septembre.

Vos commentaires