En ce moment
 
 

L'Italie et le Portugal demandent des tests PCR dès 2 ans: quelles sont les conditions?

L'Italie et le Portugal demandent des tests PCR dès 2 ans: quelles sont les conditions?
© Pixabay
 
 

Suite au comité de concertation de vendredi dernier, vous êtes nombreux à nous poser des questions via le bouton orange Alertez-nous sur les conditions de voyages. Les règles sont différentes d'un pays à l'autre. Par exemple, l'Italie et le Portugal demandent des tests PCR aux enfants à partir de 2 ans.

Le pass sanitaire européen entre en vigueur le 1er juillet. Mais en attendant, chaque pays applique ses propres règles. L'Italie et le Portugal imposent des tests PCR aux voyageurs dès 2 ans.

Comment se passe le remboursement? Les conditions n'ont pas été précisées par les autorités mais pour l'Italie, il faut un test PCR ou un test antigénique. Ce dernier, moins cher, est autorisé tant qu’il a été effectué moins de 48h avant l’arrivée dans le pays.

LIRE AUSSI: Espagne, Italie, Grèce et Portugal: voici les conditions pour voyager dans ces pays avant le 1er juillet

Pour l'Italie

Pour se rendre en Italie depuis la Belgique, un test PCR ou antigénique de moins de 48h est obligatoire, sauf pour les enfants de moins de 2 ans. Il est également obligatoire de remplir le Passenger Locator Form (Formulaire de localisation du passager) européen, disponible sur ce site.
Par ailleurs, l'Italie dispose de ses propres zones, en fonction des régions, allant de la couleur blanche (peu de risque) à la couleur rouge (zone à très haut risque). Selon la couleur de la zone, certaines restrictions s'appliquent. Actuellement, toutes les zones sont jaunes (risque modéré), ou blanches. 

Pour le Portugal

Les voyageurs âgés de minimum 2 ans sont priés de présenter un test PCR négatif de moins de 72h, et rédigé en anglais. Les voyageurs arrivant de ces pays doivent respecter une quarantaine de 14 jours: Afrique du Sud, Brésil, Chypre, Croatie, Inde, Lituanie, Pays-Bas, Suède.
Jusqu'au 13 juin, l'état d'urgence est d'application dans le pays, ce qui limite les libertés des voyageurs comme des habitants.

Pour les régions autonomes :
Aux Açores : un test PCR obligatoire doit être présenté à l'arrivée. Un deuxième test doit être effectué 6 jours après la date du premier test.
À Madère : les visiteurs présentant un certificat de vaccination complète, ou un certificat de guérison du Covid-19. 

RAPPEL DES REGLES à partir du 9 juin 2021

VOYAGES 

Deux tests PCR gratuits

  • Les enfants et les jeunes âgés de 6 à 17 ans et les adultes qui n’ont pas encore eu l’occasion de se faire vacciner complètement et ainsi de s’immuniser verront le coût de leur test PCR remboursé, avec un plafond de 55 euros. Sont concernés les tests réalisés en Belgique après avoir reçu un code Corona Test Prescription du SPF Santé publique. L’intervention financière peut être réclamée maximum deux fois, pendant les mois de juillet, août et septembre.

Retour des ressortissants belges d'un séjour à l'étranger

Retour d'une zone verte ou orange:

  • Pas d’obligation de quarantaine ou de test. Attention: le statut d’une zone peut changer pendant votre séjour. 

Retour de zone rouge:

  • Les personnes disposant d’un certificat covid numérique européen attestant d’une vaccination complète (complétée il y a plus de 2 semaines), d’un test PCR négatif récent (de moins de 72h) ou d’un certificat de rétablissement ne doivent pas se mettre en quarantaine.
  • Les personnes qui se font tester à leur arrivée (jour 1 ou jour 2) ne doivent pas se mettre en quarantaine si le tst est négatif. Pour les jeunes à partir de 12 ans, un test PCR négatif est demandé. Les enfants de moins de 12 ans sont dispensés de test.

Retour de zone à très haut risque avec présence de variants jugés préoccupants: 

  • Quarantaine obligatoire de 10 jours avec test PCR effectué le jour 1 et le jour 7.
  • Cette obligation s’applique aussi aux personnes ayant une vaccination complète ou ayant déjà effectué un test qui s’est révélé négatif dans le pays en question. Il s’agit en effet de variants dangereux du virus que nous voulons tenir à l’écart de l’Europe. 

Arrivée en Belgique de non-résidents

Arrivée de zone verte ou orange:

  • Pas d’obligation de test ou de quarantaine

 Arrivée de pays en zone rouge:

  • Les personnes disposant d’un certificat covid numérique européen attestant d’une vaccination complète (complétée il y a plus de 2 semaines), d’un test PCR négatif récent (de moins de 72 heures) ou d’un certificat de rétablissement ne doivent pas se mettre en quarantaine.
  • Le test récent doit avoir été effectué maximum dans les 72 heures qui précèdent l’arrivée en Belgique.

Arrivée de pays hors de l’Union européenne:

  • Les personnes qui arrivent d’un pays en dehors de l’Union européenne doivent être complètement vaccinées (complétée il y a plus de 2 semaines) avec l’un des vaccins agréés par l’Europe et passer un test PCR le jour de leur arrivée. Si le test est négatif, ces personnes ne doivent pas respecter de quarantaine.

Arrivée après un séjour en zone à très haut risque (variants préoccupants):

  • Une interdiction d’entrée sur le territoire est d’application pour les non-Belges qui ne résident pas en Belgique et qui se sont trouvés à un quelconque moment au cours des 14 derniers jours dans une zone à très haut risque. Une exception est accordée pour les voyages essentiels du personnel de transport et des diplomates. Ces personnes doivent obligatoirement respecter une quarantaine de dix jours et passer un test PCR au jour 1 et au jour 7. La quarantaine peut uniquement être interrompue pour des motifs essentiels.

Rappels sur le Certificat covid européen

  • Il sera utilisé à partir du 1er juillet. Il prouve que son titulaire a été vacciné, testé négatif ou est guéri du coronavirus.

Départs à l'étranger

  • Les personnes disposant d’un certificat covid numérique peuvent voyager librement sur le territoire des États membres de l’Union européenne. Il s’agit du principe de base mais les pays de destination peuvent toujours décider d’y assortir des conditions connexes. Il est dès lors très important de vérifier suffisamment au préalable les conditions de voyages précises en vigueur dans le pays de destination ou de transit. Et cela, pour éviter des mauvaises surprises.

Voyages vivement déconseillés hors de l'UE

  • Les autorités précisent que les voyages à destination de pays situés en dehors de l’Union européenne restent vivement déconseillés.

Le Passenger Location Form reste en vigueur

  • L’utilisation du Passenger Location Form reste inchangée. La distinction entre voyages professionnels et non professionnels, quant à elle, tombe: à partir du 1er juillet, les personnes qui effectuent un voyage professionnel devront aussi remplir le PLF, en lieu et place de l’outil Business Travel Abroad (BTA).

 




 

Vos commentaires