En ce moment
 
 

La 3e dose de vaccin boudée par les francophones: seul un Bruxellois fragile sur 3 et un Wallon sur 2 l’a fait, contre 80% des Flamands

 
 

Le commissaire corona Pedro Facon était l’invité de la matinale de Bel RTL. Interrogé par Fabrice Grosfilley, il a évoqué le succès divers de la troisième dose de vaccin proposée pour l’instant uniquement à certains publics.

Une troisième de vaccin contre le covid, un booster, est en ce moment proposé aux personnes fragiles, c’est-à-dire les immunodéprimées et les plus de 65 ans. Le commissaire corona conseille à ces citoyens de faire cette troisième dose, car il y a des arguments scientifiques : "elle renforce la protection contre le virus".

Il y a des grandes disparités régionales concernant l’administration de cette troisième dose. Seul 1 Wallon sur 2 et 1 Bruxellois sur 3 invités ont effectivement pris cette dose supplémentaire, contre 80 % des Flamands. "En Flandre, on est effectivement plus loin", commente Pedro Facon : "Depuis le début de la crise, on doit faire plus d’efforts pour informer et convaincre les gens du côté wallon et bruxellois. Les administrations et les ministres font beaucoup d’efforts mais on doit encore renforcer la communication et expliquer aux gens pourquoi c’est si important et on a les arguments pour le faire".

Une troisième dose pour le reste de la population ?

Le commissaire corona indique qu’il n’y a pas pour l’instant d’évidence scientifique démontrant l’intérêt d’une troisième dose pour l’ensemble de la population. Une décision devrait être prise samedi pour quelques cas particuliers : les personnes ayant reçu le vaccin d’AstraZeneca ou de Johnson & Johnson et les professionnels de santé.


 




 

Vos commentaires