La Belgique est le 5e pays européen des familles nombreuses... grâce aux séparations

L’augmentation des divorces, et donc des familles recomposées, fait augmenter le nombre de familles nombreuses : +5% en 3 ans. La Belgique figure même dans le top 5 européen. Environ 20% des familles nombreuses sont des familles recomposées.

Une tendance qui va s'accentuer au fil des ans selon Laura Merla, sociologue de la famille à l'UCLouvain : "Le modèle dans lequel on était dans le passé c’est-à-dire un couple qui se marie, qui fait des enfants ensemble puis qui reste ensemble jusqu’à ce que la mort sépare les conjoints est en perte de vitesse. Il existe toujours. Aujourd’hui, on considère qu’il y a 70 % des familles avec enfants qui sont intactes, donc avec les parents ensemble. 30% de familles sont donc des familles divorcées, recomposées, monoparentales etc. Cette tendance-là, on peut difficilement imaginer qu’elle va se réduire. Le fait de former un couple, c’est un choix, c’est un projet et quand la manière de vivre de l’un ou l’autre des partenaires change parce que ses projets changent, on n’hésite plus à mettre un terme à la relation conjugale."


La famille doit s'adapter

"Le fait de pouvoir se développer en tant qu’individu, c’est une norme très présente dans notre société actuelle. La famille reste une valeur importante mais la famille doit aussi pouvoir s’adapter en fonction de l’évolution des individus", pointe encore la sociologue.

Les mesures pour favoriser les naissances (allocations, primes, etc) constituent l’autre explication.

Vos commentaires