En ce moment
 
 

La Belgique va-t-elle rendre la vaccination des soignants obligatoire? Le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke répond (vidéo)

 
 

Le ministre de la Santé était l'invité du RTLINFO 19H. Frank Vandenbroucke a commencé par remercier le personnel soignant qui a accepté de se faire massivement vacciner dès que cela a été possible. "Chapeau, a dit Frank Vandenbroucke. Il y a de nombreux établissements de soins où 95% du personnel est vacciné".

Le ministre a néanmoins admis que ce n'était "pas le cas partout". "Ca ce n'est pas acceptable, a-t-il estimé. Un prestataire de soins se fait vacciner, ce doit être la norme". Comment le ministre compte convaincre les soignants réticents de se faire vacciner? Frank Vandenbroucke veut y aller progressivement, mais n'exclut pas d'obliger les soignants à s'y soumettre, comme l'a décidé la France lundi soir. "Demain matin, je proposerai à mes collègues, lors de la conférence interministérielle soins de santé, de développer un plan d'action commun pour atteindre cet objectif: que ce soit la norme. Je crois que premièrement, il faut de la sensibilisation et de la transparence. (…) Et si cela s'avère nécessaire d'obliger la vaccination, alors il faut introduire cette obligation. Mais je crois que, comme l'ont dit Alain Maron (ministre bruxellois de la Santé, ndlr) et Christie Moreale (ministre wallonne de la Santé, ndlr), je crois qu'il faut un processus d'avis scientifique d'abord comme toujours et aussi de concertation avec ces acteurs car il faut une réelle assise pour une telle mesure", a dit le ministre qui n'envisage pas qu'une telle mesure puisse entrer en vigueur rapidement, évoquant les règlementations qui concerneraient les salariés mais aussi "les nombreux indépendants" qui travaillent dans ce secteur.

Au sujet de la transparence, Frank Vandenbroucke a lancé un appel à tous les établissements de soins. "Je crois que des patients, résidents, leur famille ont le droit de savoir combien de membres du personnel sont vaccinés", a dit le ministre qui invite "toutes les institutions à publier leur taux de vaccination", considérant qu'il s'agit "d'une norme de qualité évidente".


 




 

Vos commentaires