En ce moment
 
 

La chaîne de vêtements e5 mode quitte la Wallonie: 12 magasins vont fermer

La chaîne belge de vêtements e5 mode a annoncé vendredi qu'elle se retirait du marché wallon, en fermant ses douze enseignes au sud du pays. "Cette présence est insuffisante pour être rentable", a souligné l'entreprise par communiqué. Les fermetures concernent 41 travailleurs permanents et s'étaleront d'avril 2020 à 2021, en fonction des contrats de bail.

Le nouveau CEO, Frédéric Helderweirt, mise désormais sur la vente en ligne et les nouvelles technologies. Il constate dans le même temps que sa marque, destinée à un public de 40 ans, ne séduit qu'en Flandre.

Douze magasins de Wallonie - à Anderlues, Arlon, Ath, Boncelles, Braine-l'Alleud, Champion, Gerpinnes, Huy, Jemeppe-sur-Sambre, Tournai, Verviers et Wavre - vont donc fermer leurs portes. Ceux de Boncelles et Verviers devraient être les premiers à clôturer leur activité, suivis par Ath, Braine-l'Alleud, Tournai et Jemeppe-sur-Sambre. La dernière enseigne sera en principe encore ouverte jusqu'en 2021. L'entreprise emploie actuellement 400 travailleurs dans une septantaine de magasins.

"Un manque de respect", réagit le syndicat socialiste

Les syndicats de la chaine de magasins e5 mode ont été "pris de vitesse" par l'annonce de la fermeture progressive des 12 magasins de Wallonie. Ils déplorent un "manque de respect" de la part du nouveau CEO.

"Il s'agit à la base d'un dossier de l'ancienne direction, qui avait déjà résilié les contrats de location des magasins d'Ath et Verviers pour faire pression sur les prix", détaille le syndicat socialiste. Le nouveau CEO, Frédéric Helderweirt, qui a repris la chaîne en 2019, n'était pas présent lors de l'annonce vendredi. "C'est un manque de respect pour les partenaires sociaux." Selon le Setca, les organisations n'ont pas encore eu l'occasion de le rencontrer depuis sa prise de fonction. M. Helderweirt rétorque qu'il était présent dans les magasins de Wallonie pour annoncer personnellement la décision aux gérants. Les discussions quant au plan social débuteront mercredi, et non mardi comme annoncé précédemment, précise le syndicat.

Vos commentaires