En ce moment
 
 

La cigarette électronique présente un danger: voici pourquoi

Les cigarettes, cigares et pipes électroniques présentent un danger potentiel, avertissent mardi l'Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS) et le SPF Santé publique dans un communiqué. La vente et la publicité pour de tels appareils sont interdites en Belgique.

La cigarette électronique que de nombreuses personnes utilisent pour tenter d’arrêter de fumer pourrait s'avérer dangereuse pour la santé. Ces produits disponibles sur internet auraient un mauvais dosage. Elle est de plus en plus présentée comme la cigarette idéale car moins nocive voir inoffensive. Mais elle ne présente pourtant aucune garantie. Aucune autorisation comme médicament n'a été délivrée en Belgique par l'agence fédérale des médicaments.

"On ne connait pas son efficacité"

"Certaines personnes utilisent la cigarette électronique pour arrêter de fumer. Mais ce n'est pas une méthode conseillée car on ne connait pas son efficacité. Les tabacologues ne vont donc pas conseiller d'utiliser les cigarettes électroniques", a expliqué Luk Joossens, expert en prévention du tabagisme.

L'absence de contrôle et le surdosage

Le risque principal pour l'Agence fédérale des médicaments est l'absence de contrôle et le surdosage des produits notamment pour les modèles qui proposent des doses de nicotine.

Un effet létal

Les appareils contenant de la nicotine peuvent être dangereux. Une dose orale de nicotine de 30 à 50 mg peut avoir un effet létal. Les cartouches de ces appareils en contiennent parfois plus de 20mg.

"Les gens aspirent plus la cigarette"

"Quand on diminue le dosage de nicotine, les gens aspirent plus la cigarette. Donc quand il y a des dosages différents, on peut aspirer plus sur la cigarette électronique donc ce n'est pas vraiment une bonne méthode car il faut bien doser la nicotine", a ajouté Luk Joossens.

Des informations parfois erronées

Le plus grand danger vient d'internet car en quelques clics, des dizaines de sites font l'éloge de la cigarette électronique avec des informations parfois erronées et soumises à aucune vérification.

Une mise en garde

L'Afmps et le SFP Santé publique ne peuvent rien faire d'autre que de mettre en garde contre le danger potentiel de ces produits principalement commercialisés sur internet, des marchés et lors des festivals.

Elle envahit le marché

Selon une étude réalisée l'année dernière, sur 500 fumeurs, un seul avait fait le choix de la cigarette électronique, mais en quelques mois le produit a envahi le marché et touche aussi les jeunes.

Vos commentaires