En ce moment
 
 

La Croix-Rouge a redistribué 26 millions d'euros pour aider les sinistrés des inondations

La Croix-Rouge a redistribué 26 millions d'euros pour aider les sinistrés des inondations
 
 

La Croix-Rouge de Belgique a déjà redistribué 26 des 40 millions d'euros de dons versés pour venir en aide aux sinistrés des inondations de juillet, a-t-elle annoncé mercredi par voie de communiqué. Un plan d'action pour huit mois, jusqu'en avril 2022, avait été établi en octobre sur la base des sommes récoltées.

Pour l'heure, 4,7 millions d'euros ont été utilisés, en collaboration avec les 38 communes les plus touchées, pour une aide matérielle directe aux sinistrés (radiateurs, déshumidificateurs, logements modulaires, etc.). Par ailleurs, la Croix-Rouge a reversé 6 millions d'euros pour soutenir financièrement les personnes sinistrées les plus précarisées. Un don de 650 euros par ménage doit être distribué à plus de 10.000 personnes en collaboration avec les CPAS des communes concernées, pour un montant prévu de 11 millions d'euros au total. Avec 5,2 millions engagés, la Croix-Rouge a déjà dépassé le budget initial de 5 millions d'euros dédié à l'aide alimentaire. Depuis juillet, près de 500.000 repas ont été fournis et 6.000 sont encore distribués quotidiennement par des bénévoles.

Tout n'aura pas été résolu à l'issue de notre plan d'action

En outre, 3,5 millions ont servi à reloger et permettre le retour à la maison des personnes sinistrées. Cinq centres d'hébergement d'une capacité totale de 500 places ont ainsi été financés, tout comme l'achat de mobilier, d'électroménager ou de matériaux pour aider les citoyens à se réinstaller. La Croix-Rouge a aussi redistribué 1,2 million d'euros d'aide scolaire pour soutenir 8.000 élèves d'écoles primaires et secondaires touchées par les inondations. Via ce montant, les écoles ont pu notamment racheter du matériel, proposer des excursions ou des repas chauds à la cantine. Enfin, 5,4 millions d'euros (soit plus que les 4 millions prévus) ont été consacrés à l'aide de première nécessité, l'aide psychosociale, aux points d'accueil (pour l'aide administrative, notamment) et à la logistique. "Vu l'ampleur des besoins, tout n'aura pas été résolu à l'issue de notre plan d'action. Mais, d'ici avril 2022, des dizaines de milliers de personnes auront été aidées sur l'ensemble de la zone sinistrée", se réjouit Pierre Hublet, administrateur délégué de la Croix-Rouge de Belgique. "Une gestion efficace et un suivi minutieux de chaque projet permet d'assurer la bonne continuité du plan établi dans une totale transparence", conclut-il.


 




 

Vos commentaires