En ce moment
 
 

160 euros de prime quotidienne en Flandre: la Fédération des cafetiers réclame également une prime quotidienne pour les Wallons et Bruxellois

160 euros de prime quotidienne en Flandre: la Fédération des cafetiers réclame également une prime quotidienne pour les Wallons et Bruxellois
©AFP
 

La présidente de la Fédération des cafés de Belgique réclame une prime quotidienne pour les cafetiers wallons et bruxellois, comme c'est le cas en Flandre. Selon Diane Delen, présidente de la FedCaf, fédération des cafés de Belgique, de très nombreux affiliés sont dans le rouge et n'ont toujours pas touché les 4.000 ou 5.000 euros promis par le gouvernement à Bruxelles et en Wallonie.

La réouverture de l'horeca, prochaine étape attendue du déconfinement progressif, est un sujet délicat. L'une des solutions avancée ce mardi matin, c'est la possibilité d'étendre les terrasses. Mais la Fédération des cafés rappelle aussi que la majorité des bars n'ont pas de terrasses, et qu'il faudra donc penser à eux, et leur apporter de garanties pour ne pas sombrer. Grâce, par exemple à une baisse de la TVA, une prolongation du droit passerelle pour les tenanciers et du chômage économique pour les employés.

Diane Delen réclame également une prime quotidienne pour que tous les cafetiers puissent faire face à la situation économique désastreuse dans laquelle se trouvent certains.

"En région wallonne, ils ont annoncé une prime de 5.000 euros  pour tous les indépendants confondus qui ont été obligés de fermer. Il y a eu 57.000 demandes, d'après la presse et seulement 17.000 dossiers de traités, rappelle-t-elle. Ça veut dire que certains indépendants, depuis le 13 mars, n'ont pas eu un euro de recette. La semaine dernière, quand j'ai lancé mon communiqué de presse, aucune de mes membres n'avait touché ses 5000 euros, un sur trois avait touché la prime de 4000 euros sur Bruxelles. Tous ces gens sont là depuis presque 3 mois sans revenus si ce n'est le droit passerelle si toutefois ils l'ont touché."

Un prime de 160 euros par jour pour les cafetiers flamands 

Elle souligne une situation nettement moins inconfortable pour les cafetiers flamants qui ont touché une prime quotidienne ces dernières semaines.  

"Un café flamand n'a pas besoin de plus de moyens qu'un café wallon. Mes membres en Flandre ont touché leurs indemnités, c'est-à-dire une prime de 4000 euros fixes jusqu'au 5 avril inclus, explique Diane Delen. Et à partir du 6 avril, ils ont commencé à toucher une prime de 160 euros par jour. Jusqu'au 10 mai, mes membres ont été payés. Si on reste fermés jusqu'au 13 juin, les membres cafetiers néerlandophones auront perçu une somme de 14880 euros, hors droit passerelle, le café wallon, rien"

 

Vos commentaires