En ce moment
 
 

La fédération guinéenne suspend Paul Put à vie pour corruption

La fédération guinéenne suspend Paul Put à vie pour corruption

(Belga) La commission d'éthique de la fédération guinéenne de football (Guinéefoot) a condamné vendredi l'ancien entraîneur national, notre compatriote Paul Put, pour corruption. Put a été suspendu à vie et a écopé d'une amende de 100.000 euros. L'Anversois a été le sélectionneur national de la Guinée entre mars 2018 et juillet 2019. Après une Coupe d'Afrique des nations décevante, au cours de laquelle la Guinée s'est inclinée en huitième phase finale face à l'Algérie, le futur vainqueur, Put a été licencié.

Après cette élimination, la commission d'éthique de la Guinéefoot a ouvert une enquête à la suite de soupçons de corruption contre Put. Un mois plus tard, le verdict est tombé. Le Comité d'éthique a établi que Put avait obligé ses assistants à lui verser une partie de leur prime de match. Il s'est mis, à son tour, à remettre 10% de son salaire à Amadou Diaby, le vice-président de Guinéefoot. Diaby a été suspendu pendant sept ans. Plus tôt cette semaine, Put a nié toutes les accusations portées contre lui dans un communiqué de presse. "Je n'ai jamais pris d'argent d'un joueur ou d'un membre du staff de ma carrière. Quiconque prétend le contraire doit fournir des preuves." Pour l'instant, la suspension ne s'applique qu'en Guinée, mais la Fédération internationale (FIFA) doit encore se prononcer et peut étendre la suspension au monde entier. Paul Put peut toujours faire appel devant le Tribunal arbitral du sport (TAS). Paul Put, 63 ans, a déjà été impliqué dans une affaire de corruption liée au football, la fameuse "affaire Zheyun Ye", il y a treize ans. En tant qu'entraîneur de Lierse, Put a reçu de l'argent de l'homme d'affaires chinois pour fausser le résultat de neuf matchs de championnat en 2004-05 et 2005-06. Put a été condamné par l'Union belge de football et par la justice belge. (Belga)

Vos commentaires