La juge Karin Gérard a bien été victime d'une agression et d'un vol de bijoux

La magistrate présidente de cour d'assises Karin Gérard n'est pas inculpée pour tentative d'escroquerie à l'assurance, révèle la Dernière Heure dans son édition de lundi. L'instruction dont est chargé le parquet général de Mons est sur le point d'être clôturée.


Les éléments confirment que la magistrate a été victime d'une agression et du vol de ses bijoux

La magistrate était soupçonnée d'avoir inventé une agression afin de toucher une assurance pour des bijoux déclarés volés. Selon la DH, Karin Gérard a été entendue le 14 mars par l'instructeur désigné par la cour d'appel de Mons, qui a décidé au terme de cette rencontre de ne pas l'inculper. L'information a été confirmée à la DH par l'avocat Jean-Pierre Buyle. Selon ce dernier, les éléments confirment que la magistrate a été victime d'une agression et du vol de ses bijoux. La thèse selon laquelle la juge aurait fait une chute a été exclue, selon le quotidien. La DH ajoute que Mme Gérard présidera une nouvelle cour d'assises dans 15 jours.

Vos commentaires