En ce moment
 

La ministre de l’Enseignement, Marie-Martine Schyns, adresse un message aux élèves qui ignorent toujours dans quelles écoles ils seront acceptés

A la veille de la rentrée, Marie-Martine Schyns, la ministre de l'enseignement en fédération Wallonie-Bruxelles a répondu aux questions de Simon François dans le RTLinfo 19H.

Ce dimanche soir, de nombreux élèves de primaire préparent leur cartable. Pour le secondaire, la rentrée c'est dans quelques jours. En milieu de semaine dernière, il restait 464 élèves sur liste d'attente.

Dans le RTLinfo 19H, la ministre de l'enseignement en fédération Wallonie-Bruxelles, Marie-Martine Schyns, a adressé un message aux jeunes qui ignorent encore dans quel établissement ils seront acceptés.

"Demain, c’est la rentrée donc, c’est vrai que les situations peuvent être difficiles à vivre et je comprends les parents et les élèves concernés. Mais, il faut penser maintenant à aller s’inscrire dans un établissement scolaire. Il reste à Bruxelles 68 écoles où il y a des places disponibles sur 106 écoles. Même si ce n’est pas le premier choix au départ, il faut encourager les parents à faire ces démarches", a-t-elle déclaré.

Comment expliquer que ce problème de manque de place se pose chaque année? "Chaque année, les élèves sont plus nombreux notamment en première secondaire et nous assistons depuis quelques années à un boom démographique", explique Marie-Martine Schyns. "C’est pour cette raison que nous avons dégagé, depuis trois ans, 20 millions d’euros au budget annuel afin de créer de nouvelles places dans les écoles. L’objectif est que chaque pouvoir organisateur ou réseau puisse répondre aux appels à projets et créer de nouvelles écoles. L’année dernière, il y en avait de nouvelles à Bruxelles et il y en aura encore l’année prochaine puisque quatre projets vont aboutir. Il est clair que cette année-ci, c’était un peu plus compliqué."

Vos commentaires