En ce moment
 
 

La nourriture pour bébé contient trop de sucres: les purées et jus de fruits pointés du doigt

La nourriture pour bébé contient trop de sucres: les purées et jus de fruits pointés du doigt

Évitez de donner de la nourriture pour bébé aux nourrissons de moins de 6 mois. La nourriture pour bébé contient trop de sucre. C'est ce qu'indique un rapport de l'Organisation Mondiale de la Santé. Ces purées et autres jus de fruits industriels augmentent le risque de surpoids et de caries. Certains étiquetages seraient également mensongers.

Le sucre est souvent synonyme de récompense et de douceur dès le plus jeune âge. L’organisation Mondiale de la Santé (OMS) met en garde. Il y a beaucoup trop de sucres dans la nourriture industrielle des bébés. L’OMS prône des mesures radicales pour l’alimentation des enfants jusqu’à trois ans. Joao Breda fait partie du bureau européen de l'OMS. Il détaille: "Jusqu’à 6 mois, nous recommandons l’allaitement maternel exclusif. Ensuite, il devrait être poursuivi avec des aliments sans sucre ajouté. On ne devrait tolérer aucun ajout de sucre dans la nourriture des enfants jusqu’à 36 mois."  

Pour Véronique Beauloye, pédiatre endocrinologue, l’allaitement est efficace pour lutter contre l’obésité: "On a pu montrer que les mamans qui allaitent leur bébé au-delà de 6 mois - avec un allaitement maternel prolongé - réduisaient le risque d'être obèse à l'âge adulte. Bien sûr, il n'y a pas de lien direct. On ne peut pas dire, 'j'allaite mon bébé jusqu'à l'âge de 6 mois, il ne sera jamais obèse', mais globalement dans les pays où on applique ces politiques de santé, on peut avoir une réduction du taux d'obésité."

Des étiquettes peu claires

L’obésité, un fléau pour l’Europe. Notamment les pays du Sud comme l’Italie, l’Espagne ou la Grèce. Margherita Caroli, membre du groupe européen sur l'obésité infantile: "Dans certains pays en Europe, nous avons presque 50% des enfants en surpoids ou obèses. Si l’industrie alimentaire ne comprend pas qu’elle doit changer la composition de ses plats, elle aura une population qui ne pourra même plus acheter sa nourriture une fois devenue adulte puisqu’ils seront tous malades."

Des étiquettes qui prêtent à confusion, c’est un des points dénoncés par l’Organisation mondiale de la Santé. Cela concerne 60% des 8.000 produits pour bébés testés. Près d’un tiers contenait soit des sucres, soit des jus de fruits concentrés soit des édulcorants. Pour beaucoup, 30% des calories provenaient du sucre.

Vos commentaires