En ce moment
 
 

La nouvelle méthode de la Région wallonne pour traquer les fraudeurs de télé-redevance

 
 

98 % des Wallons possèdent une télévision, mais tous ne paient pas la taxe télé-redevance. Pour chasser les fraudeurs, la région dispose d’une équipe de contrôleurs, une équipe réduite grâce aux nouveaux outils dont ils disposent.

En Wallonie, 1.500.000 ménages sont équipés d’au moins un téléviseur. Un million d’entre eux paient la taxe annuelle de 100 euros. 300.000 sont exemptés de taxe (handicapés, invalides de guerre ou bénéficiaires au C.P.A.S). Il reste 200.000 ménages récalcitrants qui ne paient pas. Le manque à gagner est évalué à 20 millions d’euros dans les caisses de la Région. Pour récupérer cette somme, il y a des contrôleurs. Ils étaient 20 en 2015, ils ne sont plus que 14 aujourd’hui.


Une amende de 25 euros pour avertissement

L’administration précise que même s’ils sont moins nombreux, ils sont plus efficaces grâce à une nouvelle méthode. Le croisement des listes des abonnés des fournisseurs d’accès télé comme Proximus et Voo, avec les fichiers des domiciliations sur le territoire wallon. 120.000 foyers ont reçu un courrier récemment. "On demande d’abord un renseignement afin de savoir si le citoyen ne possède pas une télévision. S’il répond favorablement à la question, on établit la taxe avec une légère amende de 25 euros", précise le SPW.

En cas de deuxième refus de paiement, l’amende passe à 100 euros, récupérés s’il le faut via l’administration fiscale. Les visites des contrôleurs à domicile restent d’actualité pour les cas particuliers. Par exemple ceux qui captent par satellite sans abonnement en Belgique.


Une taxe vouée à disparaître

Le ministre wallon Christophe Lacroix a pour objectif, à terme, de supprimer cette redevance TV et de la remplacer par une autre forme de taxe, qui elle ne sera plus déclarative comme celle-ci. Pour tout savoir sur cette taxe télé, cliquez-ici.


 




 

Vos commentaires