En ce moment
 
 

La période des soldes provoque une nouvelle vague de "phishing": voici quelques conseils pour éviter les arnaques

La période des soldes provoque une nouvelle vague de

Janvier est la période de soldes mais aussi la période propice aux arnaques par hameçonnage (phishing). Les hackers vous envoient de faux messages liées à de fausses promotions (d’où la période des soldes) en vous demandant vos données bancaires, notamment sur les réseaux sociaux. Ces derniers jours, un email du genre circule à propos des abonnements Netflix.

Faites attention actuellement au hameçonnage (ou phishing). Il y en a beaucoup pour le moment et c'est lié aux soldes. Les arnaqueurs se font passer pour un magasin, pour un service auquel vous êtes abonné. Ils vous promettent une réduction et en échange vous devez leur envoyer vos coordonnées bancaires.

Vous voyez arriver la suite… Il n'y aura pas de réduction et vous allez vous faire voler de l'argent.

C’est arrivé à Katia. Elle avait acheté des places pour un musée étranger très réputé. Un homme était intéressé. "Il a commencé à me demander si je pouvais faire un compte sur paypal.be", raconte-t-elle. Elle envoie le lien pour le virement et l’homme lui dit avoir versé la somme. Katia ne voit rien venir et commence à douter. Après plusieurs échanges, elle décide de mettre fin au commerce. "J’ai reçu un message du service paypal en disant qu’ils avaient mes coordonnées et qu’ils n’allaient pas m’attaquer en justice. J’ai donc clôturé mon compte sur paypal. J’ai reçu un mail du vrai service Paypal et c’est de là que j’ai vu que l’adresse ne correspondait pas. Le vrai service Paypal s’écrit avec un "s" minuscule au début et l’arnaqueur avait mis un "s" majuscule", avertit-elle.

Katia a eu le bon réflexe. La police conseille de toujours vérifier la provenance des messages puis le site officiel des marques et enseignes pour être sûr que tout corresponde

Dans les arnaques du moment, faites attention si vous recevez un email de Netflix. Des dizaines de milliers d'internautes se sont fait voler leurs données bancaires en répondant à un courrier qui annonçait la fin de leur abonnement. Les conseils de la Computer Crime Unit: ne jamais communiquer ses coordonnées bancaires dans un email. Que faire si vous avez tout de même donné vos coordonnées ? "La première chose à faire, c’est de prendre contact avec sa banque pour faire bloquer les informations qui sont en rapport avec la carte de banque ou la carte de crédit, explique Olivier Bogaert, inspecteur à la Computer Crime Unit de la Police Fédéral, au micro de RTL INFO. Et puis, si on veut aider les autres, on peut aller sur le site Safe on Web du Centre pour la Cybersécurité Belgique. Vous avez la possibilité de signaler l’adresse mail et qu’elle soit bloquée ultérieurement."

Vos commentaires