En ce moment
 
 

La plateforme de vaccination BRUVAX accessible dès aujourd’hui à Bruxelles: seuls les +51 ans peuvent s'inscrire, comment faire?

La plateforme de vaccination BRUVAX accessible dès aujourd’hui à Bruxelles: seuls les +51 ans peuvent s'inscrire, comment faire?
 
 

Alain Maron, le ministre bruxellois de la Santé, était l’invité de la matinale de Bel RTL. Au micro de Fabrice Grosfilley, il a expliqué le fonctionnement de la nouvelle plateforme de réservation pour la vaccination, Bruvax.

Le site bru-vax.brussels est accessible dès aujourd’hui pour les Bruxellois désireux de prendre une rendez-vous pour se faire vacciner. Les personnes de 56 ans et plus (y compris celles qui n’ont pas encore reçu d’invitation) peuvent s’enregistrer directement et choisir leur créneau horaire. Les personnes à partir de 51 ans peuvent s’inscrire sur une liste d’attente. Elles seront appelées s’ils restent des doses en cours de journée dans le centre où elles se sont inscrites.

Pas de démarche supplémentaire

Le principe de la plateforme est de rendre accessible l’inscription à la vaccination le plus facilement possible. Pas d’invitation nécessaire, il suffit d’avoir à portée de main son numéro de registre national.

Contrairement à la Wallonie et la Flandre, il y a un seul site internet, porte d’entrée unique à la vaccination, que ce soit pour les personnes ayant déjà reçu une invitation et les autres voulant se placer sur une liste d’attente.

Nous n'avons pas perdu de temps à Bruxelles

Au sud et au nord du pays, le système Qvax a permis de vacciner plus de 10.000 personnes supplémentaires mises sur liste d’attente. Alain Maron considère que malgré l’absence de ce site à Bruxelles, "on n’a pas perdu de temps. Chaque centre avait sa propre liste d’attente et depuis plusieurs semaines les Bruxellois peuvent appeler le call center au 02/214 19 19, pour s’inscrire à la vaccination".

A Bruxelles, selon les chiffres communiqués par le ministre, 290.000 doses de vaccin ont été injectées, dont 165.000 dans les centres de vaccination.




 

Vos commentaires