En ce moment
 
 

La plateforme Qvax semble efficace malgré une petite "paralysie": "Plus de 2.000 doses ont été attribuées en Wallonie en 48h"

 
 

Yvon Englert, délégué général Covid-19 en Wallonie, était l'invité d'Antonio Solimando sur Bel RTL vendredi matin. Il a évoqué le succès de la plateforme Qvax, qui permet aux Wallons et Flamands de s'inscrire pour recevoir en 'last minut', une dose non utilisée.

"En 48 heures, un peu plus de 2.000 doses ont été attribuées sur l'ensemble de la Wallonie, où 120.000 personnes sont inscrites", a-t-il déclaré. De quoi contrebalancer le témoignage de Franz que nous avons recueilli (l'homme de 62 ans a du faire face à plusieurs bugs avant de pouvoir confirmer), et d'autres personnes qui disent n'avoir jamais réussi à confirmer ce rendez-vous en ligne. 

Des problèmes reconnus par Yvon Englert. "Il y a eu un moment où l'ensemble de la plateforme a été paralysé. Et comme Qvax vous amène sur la plateforme de rendez-vous comme n'importe quel citoyen qui est invité à s'y inscrire normalement, il y a eu effectivement ce moment d'arrêt". 

Le délégué général Covid-19 pour la Wallonie tient à rappeler, "car ça n'a pas toujours été clair pour le public", que "la demande de réponse rapide, c'est pour aller s'inscrire sur la plateforme de rendez-vous, pour y confirmer qu'on est candidat à prendre cette dose que l'on me propose. Hier, on a eu un petit incident: certaines personnes ont reçu le premier SMS, sont montées dans leur voiture, et se sont présentées au centre de vaccination. Ce qui n'est évidemment pas le processus". 

Tous ces petits bugs n'ont-ils pas tendance à rompre la confiance des citoyens envers la vaccination ? "Tout ça ne devrait pas arriver, bien sûr. Mais tout est construit dans l'urgence. Je pense cependant que les gens ont encore confiance, les Belges veulent voir cette crise se terminer". 




 

Vos commentaires