En ce moment
 

La presse anglaise dit que nos jeunes militaires sont des "fils à maman": où a-t-elle été chercher ça ?

La presse anglaise dit que nos jeunes militaires sont des

Ces derniers jours, la presse étrangère se moque de notre armée. Elle appelle nos militaires des "fils à maman". Mais pourquoi ?

La Défense belge peine à trouver de nouvelles recrues, c'est un fait. Du coup, pour soigner son image en tant qu'employeur, elle envisage d'assouplir les règles de présence au sein des casernes. Et cela suscite des moqueries.

La presse anglaise évoque une suppression du système d'internat pour les jeunes recrues, car nos jeunes recrues seraient "des fils à maman qui veulent rentrer à la maison le soir". La réalité est plus nuancée.


De simples assouplissements

Il s'agirait de simples assouplissements, explique le Colonel Pierre Bibert, directeur général des ressources humaines de la Défense, dans le RTL info 13h. "Les premiers week-ends, on va faire en sorte que la personne ne doive pas quitter son domicile le dimanche soir pour rejoindre la caserne, mais le lundi matin. Deuxième action qu'on est en train de prendre: puisque la formation se poursuit durant les soirées, on va faire en sorte que pendant au moins une soirée par semaine, il y ait quelques heures de libres".

Ces modifications des règles proviennent du malaise exprimé par d'anciens militaires, ayant des soucis avec le système de l'internat.

"Des gens ont des problèmes avec la distance familiale, le fait de vivre en internat ou de ne pas avoir assez de temps pour consulter les réseaux sociaux. Il faut se dire que la société évolue. On n'est ni pour, ni contre (les modifications annoncées), et de toutes façons pour l'instant ce n'est qu'une étude. Mais une chose est sûre: tous les militaires qui sont en service actif ont vécu cette période d'internat, et l'ont bien vécu", selon Boris Morenville, délégué permanent SLFP.

L'idée, pour la Défense, est donc de redevenir un employeur plus attractif pour faire face à une pénurie annoncée de personnel.

Vos commentaires